Karabach, un des endroits les plus pollués au monde

Rien ne pousse à moins de 100 mètres des rives de la rivière. La rivière s'écoule à la sortie de Karabakh dans le réservoir Argazi, qui approvisionne de Tcheliabinsk. Le taux de maladies génétiques ou acquises à Karabach, y compris le cancer, l'eczéma, les calculs rénaux, les malformations in utero, la démence et la paralysie cérébrale, est vertigineux. Karabach n'est évidemment pas la seule à souffrir de la pollution. Les listes de l'UNESCO et d'autres organisations dignes de confiance mentionne Oulan-Bator (Mongolie), Ahwaz (Iran), Kanpur (Inde) et bien d'autres villes.

Rien ne pousse à moins de 100 mètres des rives de la rivière. La rivière s'écoule à la sortie de Karabakh dans le réservoir Argazi, qui approvisionne de Tcheliabinsk. Le taux de maladies génétiques ou acquises à Karabach, y compris le cancer, l'eczéma, les calculs rénaux, les malformations in utero, la démence et la paralysie cérébrale, est vertigineux. Karabach n'est évidemment pas la seule à souffrir de la pollution. Les listes de l'UNESCO et d'autres organisations dignes de confiance mentionne Oulan-Bator (Mongolie), Ahwaz (Iran), Kanpur (Inde) et bien d'autres villes.

Sergei Kolyaskin

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.