Karabach, un des endroits les plus pollués au monde

Rien ne pousse à moins de 100 mètres des rives de la rivière. La rivière s'écoule à la sortie de Karabakh dans le réservoir Argazi, qui approvisionne de Tcheliabinsk. Le taux de maladies génétiques ou acquises à Karabach, y compris le cancer, l'eczéma, les calculs rénaux, les malformations in utero, la démence et la paralysie cérébrale, est vertigineux. Karabach n'est évidemment pas la seule à souffrir de la pollution. Les listes de l'UNESCO et d'autres organisations dignes de confiance mentionne Oulan-Bator (Mongolie), Ahwaz (Iran), Kanpur (Inde) et bien d'autres villes.

Rien ne pousse à moins de 100 mètres des rives de la rivière. La rivière s'écoule à la sortie de Karabakh dans le réservoir Argazi, qui approvisionne de Tcheliabinsk. Le taux de maladies génétiques ou acquises à Karabach, y compris le cancer, l'eczéma, les calculs rénaux, les malformations in utero, la démence et la paralysie cérébrale, est vertigineux. Karabach n'est évidemment pas la seule à souffrir de la pollution. Les listes de l'UNESCO et d'autres organisations dignes de confiance mentionne Oulan-Bator (Mongolie), Ahwaz (Iran), Kanpur (Inde) et bien d'autres villes.

Sergei Kolyaskin

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies