Vladimir Poutine inaugure le tronçon ferroviaire du pont de Crimée

Le président russe en personne a inauguré cette voie ferroviaire, reliant le Sud de la Russie à la péninsule criméenne. Le premier train passager destiné à le franchir a lui aussi rejoint les rails.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Un an et demi après son inauguration au trafic routier, le pont de Crimée voit aujourd’hui son tronçon ferroviaire entrer en service, Vladimir Poutine ayant relié à bord d’un train les deux villes situées à ses extrémités, Kertch et Taman, fait savoir la presse.

Le premier train passager, le n°7 Saint-Pétersbourg – Sébastopol, est également parti en ce 23 décembre, à 14h, de la « capitale du Nord ». Il ne franchira toutefois cette gigantesque structure que le 25, peu avant 3h du matin. Le pont arborera en cette occasion les couleurs du drapeau russe.

>>> Comment la Crimée a-t-elle été intégrée à l'Empire russe?

Pouvant accueillir 600 passagers, le train « Tavria » (Tauride), du nom antique de la Crimée, parcourra ainsi quelque 2 471 kilomètres, dont les 19 du pont, qui s’impose à présent comme le plus long d’Europe. Au total, pour rejoindre les deux villes, il faudra par conséquent compter 43h30.

À noter qu’il ne s’agit cependant pas de la première liaison sans correspondance par le rail entre la péninsule criméenne et l’ancienne capitale impériale, puisqu’en 1895 avait été inaugurée une telle ligne. Son utilisation avait ensuite été interrompue par la Révolution et la Seconde Guerre mondiale, puis, le train Saint-Pétersbourg – Sébastopol avait, entre 1959 et 2014, accueilli pas moins de 15 millions de voyageurs, avant que la ligne ne disparaisse compte tenu des tensions entre Russie et Ukraine.

La construction du pont de Crimée, commencée en février 2016, permet désormais de contourner le territoire ukrainien en reliant la péninsule à la région de Krasnodar, dans le Sud de la Russie, par le biais du détroit maritime de Kertch.

Pour en savoir plus sur ce « chantier du siècle » comme beaucoup l’ont décrit, cliquez sur ce lien pour retrouver un résumé vidéo en faits et chiffres.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies