Une fillette survit à un crash aérien en Sibérie grâce au sacrifice de son institutrice

Ministère des Situations d'urgence

La population russe a fortement exprimé son souhait de voir Olga Laponnikova, une enseignante, être décorée à titre posthume pour sa bravoure, après qu’elle a, selon certaines informations, sauvé la vie d’une fillette, la protégeant de son propre corps durant un crash aérien.

Le 15 novembre, l’avion de transport biturbopropulseur L-410, à bord duquel se trouvaient 5 passagers et 2 membres de l’équipage, a fait face à des difficultés alors qu’il tentait de se poser dans la région de Khabarovsk, en Extrême-Orient russe. Tout le monde a malheureusement trouvé la mort dans cette catastrophe, à l’exception d’une petite fille âgée de 3 ans et prénommée Jasmine. L’enfant n’a miraculeusement souffert d’aucune blessure sérieuse.

Elle était accompagnée par son institutrice et était en chemin pour rendre visite à sa grand-mère, résidant dans le petit village de Nelkan, à 1 024km de la capitale régionale. Une pratique fréquente dans cette région où les distances sont importantes et le transport difficile.
Les enquêteurs affirment que seuls un disfonctionnement technique, une erreur de l’équipage ou de mauvaises conditions météorologiques pouvaient être à l’origine de l’accident.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer