Ukraine : Porochenko convoque d’urgence une réunion du Conseil de sécurité

Crédit : Itar-Tass

Crédit : Itar-Tass

RBTH suit en direct la situation suite à la déclaration du président ukrainien.

De 12.10 GMT à 16.23 GMT RBTH a suivi en temps réel les événements qui ont suivi la déclaration du président ukrainien Petro Porochenko sur la présumée entrée de troupes russes en Ukraine. Revenez demain sur notre page pour découvrir plus d’actualités et une analyse consacrée à ce sujet.

16.23 GMT

La Commission OTAN-Ukraine se réunira vendredi à Bruxelles au niveau des ambassadeurs à la demande de la partie ukrainienne, a annoncé à l’agence Interfax une source au sein de l’Alliance sans donner plus de précision.

16.09 GMT  

Le ministère russe de la Défense a démenti l’authenticité de la liste des unités de l’armée russe prétendument « massées dans la zone de combats » en Ukraine, a déclaré le porte-parole du département militaire russe Igor Konachenkov dans une interview à RIA Novosti.

15.45 GMT 

Les déclarations de Kiev sur la présumée entrée de troupes russes en Ukraine cherchent à induire en erreur la population ukrainienne, a écrit jeudi sur sa page Facebook Maria Zakharova, directrice-adjointe du Département de l’information et de la presse du ministère russe des Affaires étrangères.

« Nous avons l’impression que Kiev a besoin de cette « invasion armée russe ». On dirait que ceci fait partie de son plan de duperie de sa propre population », a-t-elle écrit.

15.38 GMT 

La Douma (chambre basse du parlement russe) n’envisage pas pour le moment de convoquer une réunion suite à la déclaration de Petro Porochenko sur la présumée entrée de troupes russes en Ukraine, a annoncé à RIA Novosti Iouri Chouvalov, responsable des relations avec les médias.

15.27 GMT  

Le Conseil de sécurité de l’Onu tiendra sa réunion d’urgence consacrée à la situation en Ukraine à 18.00 GMT, a annoncé Mark Lyall Grant, représentant permanent de la Grande-Bretagne auprès de l’Onu.

Selon lui, les participants de la rencontre attendent les explications au sujet de la présumée présence de militaires russes en Ukraine. Kiev a promis de fournir des preuves.

15.13 GMT

Le président ukrainien Petro Porochenko a fixé pour objectif de rétablir l’activité des points de passage frontaliers dans l’est du pays et d’organiser conjointement avec les gardes-frontières russes la patrouille afin de « rendre impossible toute pénétration du matériel de combat sur notre territoire ».

14.59 GMT 

A présent, le président Poutine ne bénéficie pas de l’autorisation du Conseil de la Fédération d’employer les forces armées en Ukraine. Vers la mi-juin, le président Porochenko a ordonné aux troupes impliquées dans l’opération menée dans le sud-est de l’Ukraine d’observer un cessez-le-feu de sept jours. Suite à cela, le Conseil de la Fédération a annulé l'autorisation d'envoyer les forces armées sur le territoire ukrainien votée le 1er mars.

14.56 GMT  

Le président Petro Porochenko a approuvé la feuille de route sur le Donbass : « Le chef de l’état-major m’a communiqué le plan de nos démarches ultérieures et je l’ai approuvé. C’est lors de la partie de la réunion du SNBO tenue à huis clos que nous examinerons le projet précis et conséquent de nos démarches à entreprendre prochainement ».

14.51 GMT 

Le porte-parole du SNBO, Andreï Lyssenko a declaré lors de la réunion que la situation dans la zone de combats a été prise sous le contrôle.

« Mlagré les actes d’agression évidents, les Russes continuent de se faire passer pour des troupes terroristes, se servent d’étendards appopriés et dissimulent tous les signes prouvant leur appartenance aux troupes régulières russes », a-t-il indiqué.

14.30 GMT 

Les premières consultations entre les états-majors russe et ukrainien ont eu lieu aujourd’hui et ont porté sur le contrôle de la frontière, a indiqué le président ukrainien Petro Porochenko lors de la réunion du Conseil de sécurité nationale et de défense de l'Ukraine convoquée d’urgence, rapporte l’agence RIA Novosti.

14.01 GMT 

Le Conseil de sécurité de l’Onu se réunira d’urgence jeudi pour examiner la situation en Ukraine, rapporte l’agence RIA Novosti.

13.52 GMT 

Les militaires de l’OTAN expriment leur vive préoccupation face à la situation dans l’est de l’Ukraine, mais s’abstiennent de faire des évaluations politiques, a déclaré jeudi à Mons un officier haut placé du Commandement unifié de l’OTAN en Europe.
 

« Ceci ne relève pas des compétences de la structure militaire de l’Alliance », a indiqué la source.

Selon le responsable militaire, les militaires russes froment les insurgés de l’Est de l’Ukraine ainsi qu’aident ces derniers à programmer leurs opérations militaires et leur fournissent de l’équipement de combat.

13.32 GMT 

Les dix parachutistes russes arrêtés dans la nuit du 23 au 24 août sont les seuls militaires russes dont la présence sur le sol ukrainien est confirmée, a annoncé le représentant permanent de la Russie auprès de l’OSCE Andreï Keline.

13.28 GMT 

Des photos d’une action de protestation d’envergure tenue devant le siège de l’Etat-major des forces armées ukrainiennes à Kiev ont publiées sur la Toile. Une partie des protestataires exigent le départ du président Porochenko et scandent des solgans antirusses.

13.26 GMT 

Des manifestants protestant contre la guerre en Ukraine tiennent des piquets solitaires sur la place du Manège, à Moscou.

L’inscription dit : « Non à la guerre contre l’Ukraine ».

13.21 GMT 

L’Ukraine garde au secret les informations relatives au déplacement de ses troupes. « Aujourd’hui, toutes les informations concernant le déplacement des troupes ukrainiennes ne seront pas rendues publiques, car hier, après l’annonce de leur avancement vers l’agglomération de Starobechevo, les troupes ont essuyé des missiles Grad. La position du commandement de l’état-major est de tenir au secret toutes les informations », selon Guennadi Zoubko, cité par Gazeta.ru.

13.18 GMT  

Les forces d’autodéfense populaire de la république autoproclamée de Lougansk sont passées à l’offensive. Les combats se déroulent dans les villages de Krasny Yar et de Verhunka, rapporte l’agence RIA Novosti.

« Les brigades populaires ont lancé une contre-offensive, tentant de repousser l’ennemi », indique la source dans un communiqué.

13.16 GMT 

La revendication de déclarer la guerre, avancée par les manifestants rassemblés devant le siège de l’administration du président ukrainien profite à la Russie, estime Guennadi Zoubko, premier vice-chef de l’administration de la présidence ukrainienne, cité par l’agence Interfax.

Il explique que l’Etat qui déclare l’état de guerre ne peut pas bénéficier d’une aide militaro-technique de la part de pays tiers.

13.13 GMT 

Jeudi, des centaines de personnes ont tenu une action de protestation devant le siège du parlement ukrainien, rapporte Rossiyskaya Gazeta, se référant à RIA Novosti. « La principale revendication des protestataires est la démission du président Petro Porochenko ». Ils exigent en outre le départ de tous les responsables militaires impliqués dans l’opération menée dans le sud-est de l’Ukraine, dont le ministre de la Défense Valery Heletey. Selon les manifestants, le département militaire du pays a pratiquement laissé sans denrées alimentaires, sans soutien et sans munitions ses soldats qui luttent aux alentours d’Ilovaïsk. La foule des protestataires a en outre revendiqué un « troisième Maïdan ».

12.59 GMT 

L’OTAN assure que plus d’un millier de militaires russes sont déployés en Ukraine, rapporte l’agence Reuters, se référant à l’Alliance. Selon la source, les soldats russes accordent leur soutien aux insurgés ukrainiens et participent aux combats du côté de ces derniers.

12.51 GMT
Le deuxième convoi humanitaire destiné aux habitants du sud-est de l’Ukraine est formé en fonction des besoins de la population locale, a annoncé à RIA Novosti le vice-ministre russe des Situations d’urgence Vladimir Stepanov.

12.49 GMT 

Les pays membres de l’OTAN peuvent livrer à l’Ukraine les armements nécessaires pour tenir tête aux « rebelles », si Kiev formule une telle demande lors du prochain sommet de l’Alliance prévu début septembre en Grande-Bretagne, a indiqué à l’agence ukrainienne UNIAN Stanisław Koziej, chef du Bureau national de la sécurité de Pologne.

12.38 GMT 

L’Ukraine demande à l’UE de convoquer le 30 août une réunion d’urgence du Conseil européen en vue de durcir les sanctions contre la Russie et d’octroyer une aide militaire et technique à l’Ukraine et ce pour contrer l’agression militaire directe exercée par la Russie, est-il indiqué dans le commentaire du représentant ukrainien auprès de l’UE Konstantin Yelisieiev.

12.37 GMT  

La chute du rouble russe est liée à l’accélération des rythmes de l’inflation et pas à l’appel du premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk à bloquer les actifs bancaires russes à travers le monde, assure le vice-président du Conseil de la Fédération Evgueni Bouchmine, chargé du secteur économique.

12.33 GMT  

La déclaration du président ukrainien Petro Porochenko à propos d’une prétendue entrée des troupes russes en Ukraine est une provocation, a indiqué dans une interview à RIA Novosti le vice-président du Conseil de la Fédération Evgueni Bouchmine.

Selon ce dernier, les troupes russes ne peuvent pas être présentes en Ukraine car la Russie « n’a pas besoin de guerre ». Et d’ajouter, qu’il avait pris immédiatement contact avec l’administration de la région de Rostov frontalière avec l’Ukraine et que les autorités locales « n’étaient au courant de rien ».

12.30 GMT 

La déclaration du premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk sur le gel des actifs financiers russes revêt un caractère provocateur, c’est une spéculation liée au début de la campagne électorale législative, considère Vladislav Grib, secrétaire adjoint de la Chambre civile de Russie.

Jeudi, M.Iatseniouk s’est adressé aux pays occidentaux, exhortant ces derniers à geler tous les actifs bancaires russes et à arrêter toutes les transactions jusqu’à ce que Moscou « retire ses troupes du sol ukrainien ».

12.27 GMT 

La réunion du Conseil de sécurité nationale et de défense de l'Ukraine (SNBO) qui se tiendra d’urgence aujourd’hui sera consacrée à l’aggravation de la situation dans la zone de l’opération spéciale menée depuis le 15 avril dans l’est du pays, a déclaré le porte-parole du SNBO, Andreï Lyssenko. Il s’est toutefois abstenu de préciser si la possibilité de déclarer la guerre allait être examinée lors de cette réunion, indique l’agence RIA Novosti.

12.23 GMT 

Le représentant de l’UE en Ukraine a qualifié « d’avis personnel » la déclaration de son porte-parole David Stulik, qui avait évoqué la réédition du scénario criméen et l’agression russe. Cette information a été publiée sur la page Facebook officielle de la représentation de l’UE en Ukraine.

12.20 GMT  

Ioulia Timochenko a appelé d'instaurer d’urgence la loi martiale dans les régions de Donetsk et de Lougansk (est de l’Ukraine). Selon elle, la Rada Suprême (chambre haute du parlement ukrainien) doit s’adresser aux gouvernements et aux peuples du monde pour demander d’octroyer une aide militaire à l’Ukraine.

12.18 GMT  

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’OSCE, Andreï Keline, a déclaré que les militaires russes ne prenaient pas part au conflit en Ukraine. « Nous avons clairement annoncé qu’il n’y avait aucune participation des militaires russes (en Ukraine, ndlr) et qu’aucun matériel de combat n’y était livré », a-t-il dit à l'agence Itar-Tass.

12.17 GMT 

Le chef de la diplomatie letonne Edgars Rinkvis a écrit sur son compte Twitter que les informations sur l’entrée de troupes russes en Ukraine pouvaient être qualifiées de déclaration de guerre.

12.16 GMT  
Un manifestant solitaire contre la guerre a été interpellé au centre de Moscou, rapporte sur son compte Twitter Oliver Carroll, ex-rédacteur du magazine Esquire.

12.13 GMT 

Les bourses russes ont remarquablement chuté jeudi suite à l’annonce faite par le président Petro Porochenko accusant la Russie d’invasion, rapporte le quotidien Vedomosti. L’indice RTS a diminué de 3,12% et celui Micex de 1,61%. Une hausse considérable du taux de change de l’euro et du dollar américain a été constatée.

12.12 GMT

L'OSCE a tenu une réunion d'urgence à Vienne, en Autriche. Les représentants de la mission n'ont pas constaté de déplacement du matériel de combat russe en Ukraine.

12.10 GMT

La déclaration du président Porochenko a été publiée sur le site officiel.

12.10 GMT 

Suite à « l’aggravation brutale de la situation dans la région de Donetsk », le président ukrainien Petro Porochenko a annulé son déplacement en Turquie et a convoqué d’urgence une réunion du Conseil de sécurité nationale et de défense de l'Ukraine (SNBO), rapporte l’agence RIA Novosti se référant au service de presse de la présidence.

« J’ai pris la décision d’annuler ma visite de travail en Turquie suite à une aggravation brutale de la situation dans la région de Donetsk, notamment à Amvrossievka et Starobechevo », a déclaré M.Porochenko, ajoutant que « des troupes russes étaient entrées en Ukraine ».

Le communiqué précise que l’Ukraine juge d’indispensable de convoquer une réunion du Conseil de sécurité nationale et de défense de l'Ukraine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.