GPS restera opérationnel en Russie

Crédit : RIA Novosti

Crédit : RIA Novosti

Roscosmos a annoncé que les stations GPS continueraient de fonctionner en Russie dans le cadre des accords en vigueur. Cependant, les stations ne pourront pas être utilisées à des fins militaires.

L’Agence fédérale spatiale russe a pris des mesures excluant l’utilisation des stations du système américain GPS sur le territoire russe à des fins militaires. C’est ce qu’indique un communiqué publié sur le site officiel de Roscosmos.

Selon le communiqué officiel de Roscosmos, les stations terrestres GPS sur le territoire russe continueront de travailler dans le cadre des accords en vigueur jusqu’au 31 août, cependant elles ne pourront pas être utilisées à des fins militaires. A ces fins, le département – conjointement avec l’Agence fédérale des organisations scientifiques- a pris les mesures ad hoc. Chez Roscosmos, on souligne que l'utilisation d’informations provenant des stations du réseau global sismographique travaillant avec les signaux du système GPS sur le territoire du pays est maintenant exclue. Ainsi, les déclarations faites auparavant par le vice-premier ministre Dmitri Rogozine sur le possible arrêt du fonctionnement du système de navigation américain en Russie à compter du 1er juin n’ont pas été réalisées.

De son côté, M. Rogozine a expliqué que désormais, les stations GPS sur le territoire de la Russie sont sous le contrôle complet des autorités du pays. Les mesures prises, selon le vice-premier ministre, correspondent aux intérêts de la sécurité nationale mais ne concernent pas les besoins des utilisateurs civils. « Je précise : on a élaboré et pris des mesures techniques excluant l’utilisation de ces stations à des fins militaires. Elles sont maintenant sous notre contrôle complet », a écrit le vice-premier ministre sur sa page Twitter. Dmitri Rogozine a également indiqué que la Russie a commencé des négociations avec les Etats-Unis pour installer des stations GLONASS sur le territoire des Etats-Unis. « Délai — jusqu’au 31 août. De nouvelles mesures seront prises suivant les résultats des négociations », a précisé le vice-premier ministre.

Rappelons que l’interdiction d’utiliser le GPS en Russie a été évoquée le 13 mai, quand le vice-premier ministre Dmitri Rogozine a annoncé les mesures de rétorsion que la Russie comptait prête à prendre en raison des divergences s’accumulant avec les Etats-Unis dans le secteur de la coopération spatiale. Il a promis d’arrêter dès le 1er juin le fonctionnement des stations GPS se trouvant sur le territoire de la Russie si Washington n’acceptait pas d’installer des stations GLONASS en Amérique. La construction des stations GLONASS sur le territoire des Etats-Unis est devenue impossible après que les membres du Congrès américain ont dit redouter une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis de la part de GLONASS.

Sources : Rossiyskaya Gazeta, RIA Novosti

 

Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #gps #glonass


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.