Expo-2020 : Ekaterinbourg s'apprête à devenir un fer de lance de « l’Esprit global »

Un autre argument de poids en faveur de la ville est la capacité financière de la Russie à mettre en œuvre des projets proposés, estime Eric Bougoulov (sur la photo), directeur général du Comité de candidature pour l’Expo 2020. Crédit : Maria Tchoban

Un autre argument de poids en faveur de la ville est la capacité financière de la Russie à mettre en œuvre des projets proposés, estime Eric Bougoulov (sur la photo), directeur général du Comité de candidature pour l’Expo 2020. Crédit : Maria Tchoban

Le 12 juin, la Russie a présenté dans le cadre de la 153ème assemblée générale du Bureau international des expositions (BEI) à Paris l’avancée de la candidature de la ville d’Ekaterinbourg pour l’organisation de l’Exposition Universelle en 2020.

Les organisateurs russes proposent pour thème de l’exposition « L'Esprit global. L'Avenir de la mondialisation et son impact sur le monde ». La mondialisation qui change profondément la vie, est l’un des problèmes d’actualité pour le monde entier. La Russie, et notamment Ekaterinbourg, située au carrefour entre l’Europe et l’Asie, connaissent actuellement une mondialisation très intense et « en temps réel », et les Russes sont alors prêts à organiser une exposition universelle dont le thème examinera les aspects positifs et négatifs de ce phénomène, estiment les auteurs de la conception russe.

Depuis plusieurs millénaires, Ekaterinbourg représente un creuset de la diversité, unifiant de nombreuses cultures, religions et philosophies. C’est pour cette raison que la ville veut fournir une plateforme pour unifier les efforts intellectuels et les capacités technologiques à la recherche de nouvelles solutions permettant de gérer la planète de façon plus efficace. Les pays participants sont donc encouragés à proposer leurs propres avis sur l’avenir de l’humanité, en créant ainsi « L’Esprit global ».

Parmi d'autres villes candidates pour l'organisation de l'Expo 2020 on retrouve Dubaï (Emirats arabes unis), Izmir (Turquie), et Sao Paulo (Brésil), concurrents très forts. Toutefois, le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch, qui dirigeait la délégation russe à l’assemblée générale du BIE, se dit persuadé qu’Ekaterinbourg a de bonnes chances de remporter la course.

« Nous avons déjà prouvé notre capacité à organiser de grands événements internationaux. En outre, Ekaterinbourg se situe à la frontière entre l’Europe et l’Asie, combinant en soi diverses traditions culturelles, et elle correspond très bien à l’esprit des expositions universelles. Il s’agit en plus d’une région ayant un fort potentiel économique, et c’est alors un marché supplémentaire attrayant pour les pays qui participeront au vote », a déclaré le responsable dans une interview accordée à La Russie d’Aujourd’hui.

M.Dvorkovitch a également noté qu’en cas de la victoire d’Ekaterinbourg, la préparation pour l’Expo-2020 ne partira pas de zéro. « Nous avons déjà fait beaucoup pour le sommet des BRICS, et la ville se préparait très activement pour le sommet Russie-UE qui vient de s'achever. Ekaterinbourg est l’un des sites de la Coupe du monde de football de 2018, et toutes les infrastructures nécessaires pour une exposition seront donc construites avant 2020. Il nous restera juste à installer les pavillons, mais c’est une tâche très simple qui n’exige pas beaucoup de temps, ni de dépenses considérables », a précisé le vice-premier ministre, qui dirige le Comité organisateur pour l’Expo-2020 à Ekaterinbourg. 

Un autre argument de poids en faveur de la ville est la capacité financière de la Russie à mettre en œuvre des projets proposés, estime Eric Bougoulov, directeur général du Comité de candidature pour l’Expo 2020. « 60% des participants au vote pour les villes candidates sont des pays en développement. Le gouvernement russe a approuvé aujourd’hui un programme selon lequel près de 90 pays en développement pourront participer à l’Expo-2020 gratuitement. Nous construirons leurs pavillons et les maintiendrons nous-mêmes », a assuré M.Bougoulov.

Le président russe Vladimir Poutine s’est adressé personnellement aux participants de l’Assemblée générale du BIE pour soutenir la candidature d’Ekaterinbourg. Dans son message vidéo en anglais, le chef de l’État russe a assuré à l’audience qu’en cas de la victoire d’Ekaterinbourg, le projet d’organisation de l’Expo-2020 « sera l’une des priorités nationales ». Le président a promis de débloquer des fonds supplémentaires pour construire dans la ville un centre capable d’accueillir 30 millions de visiteurs de 150 États du monde. « La Russie garantit le respect de l’ensemble des exigences du BIE », a indiqué le président.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies