La Russie contribue à l’enquête sur l’attentat de Boston

Deux explosions se sont suivies à 12 secondes d’intervalle dans Boston le 15 avril à l’arrivée du marathon international. Crédit : AP

Deux explosions se sont suivies à 12 secondes d’intervalle dans Boston le 15 avril à l’arrivée du marathon international. Crédit : AP

Les agences de sécurité russes rejettent l’hypothèse selon laquelle les organisateurs des explosions auraient été « influencés par des radicaux islamistes du Caucase ».

Le gouvernement russe apporte son aide au FBI dans l’enquête sur l’attentat terroriste de Boston, a indiqué à RIA Novosti le représentant de l’ambassade des Etats-Unis à Moscou. Selon lui, un groupe d’employés de la mission diplomatique américaine à Moscou a été envoyé la veille au Daghestan pour rencontrer les parents Djokhar et Tamerlan Tsarnaev soupçonnés des attaques terroristes lors du marathon de Boston.

Selon les médias russes, les diplomates veulent comprendre ce qu’a fait Tsarnaev au Daghestan en 2012. On sait que l’aîné des frères Tsarnaev a passé six mois en 2012 en Russie au Daghestan, la république du sud de la Russie proche de la Tchétchénie.

Pendant ce temps, le ministre de l’intérieur du Daghestan Abdurashid Magomedov a déclaré que Tamerlan Tsarnaev lors de son séjour dans le pays n’était pas en contact avec les islamistes du Caucase du Nord.

« Selon nos informations, Tsarnaev a effectivement été au Daghestan en 2012, pour renouveler son passeport. Cependant, selon les déclarations de son père, Anzor Tsarnaev, son fils n’était dans la république en tout et pour tout que trois ou quatre jours, et est parti sans attendre de recevoir son passeport », a indiqué Magomedov.

« La volonté de présenter la situation de manière à ce que Tsarnaev soit attiré par l’islam radical dans le Caucase n’est ni plus ni moins qu’une tentative de reporter la faute sur les autres », a déclaré le ministre. Il a aussi indiqué que les indigènes du Caucase « sont souvent recrutés par les représentants des communautés salafistes des sociétés européennes prospères ».

Plus tôt, le secrétaire du Conseil de sécurité Magomed Baachilov a déclaré que le suspect, Tamerlan Tsarnaev, n’a pas pu effectuer de préparation terroriste au Daghestan, car cela aurait été repéré par les organes de sécurité de la région.

« Si ce type avait été mêlé à quoi que ce soit, et si son activité avait été préjudiciable à la sécurité du pays, il ne serait pas sorti du territoire. Nous n’aurions pas laissé sortir un tel individu. Comment pourrions nous laisser sortir un criminel du pays ? », a indiqué Baatchilov.

Deux explosions se sont suivies à 12 secondes d’intervalle dans Boston le 15 avril à l’arrivée du marathon international. Trois personnes ont été tuées, plus de 180 personnes ont été blessées. Dans la nuit du 20 avril la police a arrêté un suspect de 19 dans Djokhar Tsarnaev. Au moment de son arrestation il a été blessé par balle au cou et à la jambe. Son frère aîné, Tamerlan, également suspect dans l’attaque de vendredi dernier, est décédé de ses blessures à l’hôpital, suite à une fusillade avec la police.

Selon les matériaux de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies