Les relations entre Moscou et Tbilissi s'améliorent

le Représentant spécial du Premier ministre géorgien en charge des relations avec la Russie, Zourab Abachidze. Crédit : Reuters

le Représentant spécial du Premier ministre géorgien en charge des relations avec la Russie, Zourab Abachidze. Crédit : Reuters

Ces derniers mois, l'interaction entre la Russie et la Géorgie, dont les relations diplomatiques sont rompues depuis 2008 après que Moscou a reconnu l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, « a connu une évolution positive dans plusieurs domaines », a annoncé le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères.

Selon un communiqué publié sur le site Internet du ministère le 2 mars, c'est ce qu'ont constaté lors d'une réunion à Prague le Secrétaire d'Etat – vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine et le Représentant spécial du Premier ministre géorgien en charge des relations avec la Russie, Zourab Abachidze.

Le ministère russe des Affaires étrangères a attiré l'attention sur le fait que les deux pays avaient récemment eu des contacts de haut niveau. A Moscou, le président russe Vladimir Poutine a rencontré le Patriarche de Géorgie Ilia II. A Davos, une brève rencontre a réuni le Premier ministre russe Dmitri Medvedev et son homologue géorgien Bidzina Ivanishvili. A Strasbourg, une rencontre de représentants des milieux parlementaires des deux pays a eu lieu.

« Tout cela a créé un environnement positif nécessaire pour résoudre les problèmes pratiques dans certains domaines », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

Retour du vin géorgien en Russie : le travail se poursuivra

Après la réunion à Prague, M. Karassine a assuré que les travaux sur le retour du vin et de l'eau minérale géorgiens en Russie se poursuivraient. L'importation de l'eau minérale géorgienne Borjomi et des vins géorgiens a été interdite par le Service fédéral russe de contrôle pour les droits des consommateurs et le bien-être de l'homme (Rospotrebnadzor) au printemps 2006 sur fond de tensions dans les relations russo-géorgiennes. La raison officielle de l'interdiction était la qualité insuffisante de la production. À la fin février, un groupe d'experts de Rospotrebnadzor s'est rendu en Géorgie afin d'étudier les conditions de la reprise des exportations.

« Ce processus a déclenché la colère du président (géorgien) Mikhaïl Saakachvili, mais cette hostilité n'a pas empêché de fournir une conclusion productive à ce voyage et d'aller de l'avant en matière de retour du vin et de l'eau minérale sur le marché russe. Ce travail sera poursuivi », a déclaré M. Karassine.

Possible reprise des liaisons aériennes directes

Lors de la réunion, les diplomates ont également abordé la reprise des vols directs entre la Russie et la Géorgie : « On a procédé à un échange de vues sur la question du transport terrestre et aérien, en particulier afin de donner un caractère régulier aux liaisons par avion, stipule le communiqué du ministère des Affaires étrangères. On a constaté avec satisfaction un accord sur la reprise du travail en mode intensif du point frontalier de Verkhni Lars (Russie) – Kazbegui (Géorgie) ».

}

Moscou pourrait assouplir le régime des visas pour les Géorgiens

Selon Karassine, la Russie pourrait assouplir le régime des visas introduit en 2000 pour les citoyens de Géorgie.

« La partie géorgienne est intéressée par l'assouplissement du régime des visas de la Russie envers les citoyens de Géorgie. Nous avons constaté qu'il était naturel que le régime des visas soit suffisamment strict entre des pays qui n'ont pas de relations diplomatiques. Toutefois, ces dernières années, nous avons élargi les possibilités de visiter la Russie pour différentes catégories de citoyens géorgiens. Nous allons réfléchir à la façon d'utiliser ces possibilités pour alléger davantage ce régime. Ce sont des ‘devoirs’ que nous devons faire au niveau interministériel », a-t-il dit.

Participation des sportifs géorgiens aux JO de Sotchi

Lors de la réunion, MM. Karassine et Abachidze ont également évoqué les Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi (Russie). Ils ont convenu que les questions connexes seraient évoquées en détail au niveau des comités olympiques nationaux des deux pays, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

« Dans l'ensemble, la réunion a été constructive et a permis d'avancer sur un certain nombre de problèmes pratiques », a souligné la diplomatie russe.

« On a convenu que la prochaine rencontre aurait lieu fin mai ou en juin de cette année », a fait savoir le ministère des Affaires étrangères.

Tbilissi a rompu ses relations diplomatiques avec la Russie après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud en août 2008. Des représentants du nouveau gouvernement géorgien, arrivé au pouvoir suite aux élections législatives du 1er octobre 2012, ont cité la normalisation des relations avec la Russie comme l'une des priorités de la politique étrangère du pays.

La rencontre tenue à Prague était la deuxième dans le cadre de la normalisation des relations bilatérales entre les deux pays. La première réunion entre les représentants spéciaux de la Géorgie et de la Russie a eu lieu à Genève le 14 décembre 2012. Les parties ont convenu de tenir des réunions tous les deux mois.

Article basé sur des matériaux de RIA Novosti et Vzgliad.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.