Quelles récompenses l'URSS a-t-elle décerné aux militaires occidentaux?

Le maréchal de l'Union soviétique Gueorgui Joukov décerne l'Ordre de la victoire au commandant en chef du Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force en Europe occidentale, général de l'armée américaine, Dwight Eisenhower

Le maréchal de l'Union soviétique Gueorgui Joukov décerne l'Ordre de la victoire au commandant en chef du Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force en Europe occidentale, général de l'armée américaine, Dwight Eisenhower

Russia Beyond; Sputnik
La récompense la plus impressionnante et la plus rare de l’URSS était l'ordre de Victoire incrusté de 174 petits diamants. Sur ses dix-sept de ses propriétaires, deux étaient de hauts responsables militaires des armées américaines et britanniques.

Suivez Russia Beyond sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Ordre de Souvorov

Dwight Eisenhower / Ordre de Souvorov

L'ordre de Souvorov était destiné aux chefs militaires soviétiques dont la détermination et l'ingéniosité dans l'organisation et la conduite des opérations avaient contribué à remporter la victoire sur l'ennemi. C’était l'une des récompenses destinées au personnel de commandement supérieur de l'Armée rouge les plus prestigieuses.

L'ordre a été créé en l'honneur de celui qui fut probablement le meilleur commandant de l'histoire russe - Alexandre Souvorov. Il a obtenu des dizaines de victoires fracassantes sur les troupes turques, françaises et polonaises, et n’a pas subi une seule défaite !

Parmi les étrangers qui l’ont reçu figurent le commandant en chef des Armées américaines en Europe, le général Dwight Eisenhower, le General of the Army de l'armée américaine George Marshall, les généraux américains Omar Bradley et Courtney Hodges, ainsi que les Field Marshall britanniques Alan Brook, Harold Alexander et Bernard Montgomery.

Ordre d'Ouchakov

Bertram Ramsey / Ordre d'Ouchakov

L'ordre institué en l'honneur du commandant de la marine russe Fiodor Ouchakov était l'analogue « maritime » de l'ordre de Souvorov. Comme Souvorov, Ouchakov a également réussi à écraser, en mer pour sa part, les Turcs et les Français, sans perdre une seule bataille. À bien des égards, l'Empire russe a considérablement renforcé ses positions sur les mers Noire et Méditerranée durant la seconde moitié du XVIIIe siècle.

>>> Fiodor Ouchakov, ce grand amiral russe devenu saint

L'ordre d'Ouchakov était remis aux officiers de la Marine qui avaient brillé dans la préparation et la conduite des opérations militaires en mer, réussissant la mission de combat attribuée et parvenant à la destruction de forces ennemies importantes.

L'amiral britannique Bertram Ramsey, qui a élaboré et dirigé l'opération pour évacuer le Corps expéditionnaire britannique de Dunkerque en 1940, est devenu chevalier de l'ordre du 1er degré. En 1944, il a efficacement dirigé les forces navales pendant le débarquement en Normandie.

Ordre d'Alexandre Nevski

William Leverette / Ordre d'Alexandre Nevski

Établi en l'honneur du prince Alexandre Nevski, devenu célèbre pour la protection des terres russes contre les croisés allemands au XIIIe siècle, cet ordre récompensait avant tout l’ardeur au combat. Il n'était décerné aux plus hauts généraux, mais aux officiers de front pour le courage et l'héroïsme montrés sur le champ de bataille.

Le premier étranger à avoir reçu l’ordre d'Alexander Nevski était le major William Leverette, pour avoir abattu sept bombardiers allemands au-dessus de la mer Méditerranée. Par la suite, des dizaines de lieutenants américains et britanniques, capitaines et majors qui s’étaient illustrés lors de la libération de l'Italie et de la France l’ont obtenu. Des représentants du plus haut de commandement, comme le vice-maréchal de la Royal Air Force Donald Clifford Bennett, et le général de l'armée américaine Horace McBride ont également été faits chevaliers de l'ordre.

>>> Qui était Alexandre Nevski, ce légendaire prince russe?

Le commandement soviétique a aussi rendu hommage par cette récompense honorifique à la contribution à la victoire commune des pilotes français du régiment Normandie-Niemen, qui ont combattu sur le front oriental aux côtés de l'Armée rouge. Certains d'entre eux sont devenus chevaliers de l'ordre en mai 1945, tandis que d'autres n'ont été décorés que pour les vingt anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ordre de la Victoire

Bernard Montgomery et Joseph Staline / Ordre de la Victoire

Après le triomphe d l'Armée rouge sur le saillant de Koursk à l'été 1943, qui a marqué un tournant dans la Seconde Guerre mondiale, la direction soviétique a eu l’idée de créer un prix spécial pour les commandants les plus distingués. C’est ainsi qu’est apparu à l'ordre militaire suprême de la Victoire.

Décoré d'or, d'argent et de 174 petits diamants, l’ordre s’est imposé comme une récompense d’élite. Durant toute la durée de son existence, il n’a été remis qu’à dix-sept personnes. Joseph Staline, le maréchal yougoslave Josip Broz Tito et le roi roumain Michel Ier l’ont notamment obtenu.

Il a également récompensé les plus hauts dirigeants militaires des armées occidentales. L’ordre de la Victoire a été décerné au général Dwight Eisenhower et au field marshal Bernard Montgomery.

Dans cette autre publication, découvrez quelles récompenses étaient décernées dans l'Armée rouge.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d'interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies