Présidentielle française: le Kremlin dit ne pas avoir de favori

24 avril 2017 Irina Doubova
French presidential election
Crédit : Reuters

Le Kremlin a qualifié d'erronées les déclarations affirmant que le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron serait indésirable aux yeux de Moscou.

« Dire que la Russie soutient plus ou moins tel ou tel candidat, serait incorrect. La Russie ne s'est jamais ingérée, ne s'ingère pas et ne s'ingèrera jamais dans les processus électoraux d'autres pays », a déclaré lundi le porte-parole de la présidence Dmitri Peskov.

« La Russie souhaite traditionnellement établir des relations cordiales avec ceux qui sont également disposés à un accord positif, et qui considèrent que la résolution de divergences existantes ne peut se faire que par la voie du dialogue et de la prise en considération des intérêts mutuels », a-t-il encore ajouté. 

Il a par ailleurs souligné que la Russie respectait le choix des Français et n'a pas hésité à qualifier les affirmations selon lesquelles la victoire de Macron serait indésirable pour le Kremlin de « totalement erronées et assez primitives ».

Et de rappeler que la Russie et la France étaient liées par des relations ne datant pas d'hier. « Nous prônons le développement ultérieur de ces relations », a conclu Dmitri Peskov.

Basé sur une dépêche de l'agence Interfax.

Lire aussi : 

La présidentielle en France vue par des politologues russes

Quelles relations entre Paris et Moscou après la présidentielle?

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook