Prix Energie globale: un professeur suisse dame le pion d’Elon Musk

Michael Grätzel. Sa percée dans le domaine photovoltaïque lui a assuré la victoire.

Michael Grätzel. Sa percée dans le domaine photovoltaïque lui a assuré la victoire.

Getty Images
Le Suisse Michael Grätzel, inventeur de matériaux économiques pour panneaux solaires, s'est vu attribuer le prix international Énergie globale.

Le chimiste suisse Michael Grätzel, 72 ans, a été désigné lauréat du prix international Énergie globale 2017. C'est ce qu'a annoncé le comité d'organisation du concours lors d'une conférence de presse tenue à Moscou le 6 avril.

Le vainqueur a obtenu une récompense de 39 millions de roubles (643 500€), financés avec le soutien de compagnies énergétiques russes, parmi lesquelles on retrouve Gazprom, Sourgoutneftegaz et FGC UES. Dans la liste des nominés figuraient 10 chercheurs, notamment le fondateur des compagnies Tesla et SpaceX, Elon Musk.

Ce professeur de chimie à l'École polytechnique fédérale de Lausanne est principalement connu pour sa découverte des « cellules Grätzel », qui constitue la base des éléments photosensibles efficaces. Ces cellules présentent une alternative intéressante aux onéreux et complexes panneaux solaires à base de silicium, très répandus de nos jours.

C'est en 2009 que les cellules Grätzel ont pour la première fois été mises en production. Au cours d'un entretien téléphonique, M. Grätzel a assuré aux journalistes que selon lui, l'ère du pétrole doit prendre fin d’ici 50 ans. « Il est possible que le gaz survive plus longtemps », a supposé le scientifique.

Cependant, d'après lui, le réchauffement climatique pourrait faciliter le passage de l'homme à des sources alternatives d'énergie.

Le prix Énergie globale, créé il y a 15 ans, récompense l'étude et la recherche dans le domaine des énergies alternatives.

Depuis sa création, ce prix a été remis à 34 chercheurs venus de Russie, du Royaume-Uni, d'Allemagne, des États-Unis, de France, du Japon et d'autres pays

Lire aussi : 

Une heure pour la Terre: les bâtiments russes célèbres illuminés et dans le noir

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.