Attentat: Hollande et Merkel présentent leurs condoléances à Poutine

Irina Kalashnikova/RIA Novosti
Les témoignages de solidarité avec le peuple russe se multiplient.

Au lendemain de l’attaque meurtrière perpétrée dans le métro de Saint-Pétersbourg, le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont exprimé leurs condoléances au chef de l’État russe Vladimir Poutine, rapporte le service de presse du Kremlin.

« Le président russe Vladimir Poutine s’est entretenu par téléphone avec la chancelière fédérale allemande Angela Merkel et le président français François Hollande. [Les leaders européens] ont exprimé leurs profondes condoléances suite à l’attaque barbare commise à Saint-Pétersbourg », stipule le Kremlin dans un communiqué.

Et d’ajouter que les trois leaders avaient souligné l’importance de renforcer la coopération en vue de contrer la menace terroriste qui pèse sur l’ensemble des États, et convenu d’intensifier l’échange d’informations entre les services spéciaux des trois pays.

Lundi, un attentat terroriste a frappé le métro de Saint-Pétersbourg. Un engin explosif a été actionné dans une rame reliant les stations Sennaya Plochtchad et Institut technologique. La puissance de l’explosion est estimée à 200–300 grammes d’équivalent de TNT. En outre, une bombe artisanale a été trouvée et désamorcée à la station Plochtchad Vosstania.

Selon un bilan révisé, l'attaque a fait 14 morts et 49 blessés. Le Comité d'enquête de Russie a qualifié les faits d'attaque terroriste.

Durant les heures qui ont suivi l’attaque, l’Elysée a diffusé un message indiquant que le chef de la République exprimait sa solidarité avec le peuple russe.

Comment la seconde bombe du métro de Saint-Pétersbourg a été neutralisée

Saint-Pétersbourg: les terroristes étaient suivis par le renseignement russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.