La candidate russe de l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine

Ioulia Samoïlova.

Ioulia Samoïlova.

Alexey Filippov / RIA Novosti
L’Ukraine a interdit l’entrée de son territoire à la candidate russe à l’Eurovision, Ioulia Samoïlova. La jeune femme, handicapée, ne pourra pas se rendre en Ukraine durant trois ans, Kiev lui reprochant d’avoir participé à un concert dans la péninsule de Crimée en 2015.

Le Service ukrainien de sécurité a interdit l’entrée du pays à Ioulia Samoïlova, candidate de la Russie au concours Eurovision de la chanson qui se tient cette année à Kiev. La nouvelle a été annoncée par Elena Guitlianskaïa, la porte-parole du Service, qui a précisé sur sa page Facebook que l’interdiction resterait en vigueur pendant trois ans. « La décision a été prise suite à la violation (par la chanteuse russe) de la législation ukrainienne », a-t-elle écrit.

Les médias rappellent que Ioulia Samoïlova avait pris part en juin 2015 à un concert dans le cadre du festival Monde du sport et de la bonté qui s’est déroulé en Crimée dont 96% de la population ont voté au référendum de mars 2014 en faveur du rattachement de la presqu’île à la Russie. Selon les autorités officielles de Kiev, visiter la Crimée sans passer par les gardes-frontières et les douaniers ukrainiens revient à violer la législation ukrainienne.

Ioulia Samoïlova, qui depuis son enfance ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant, a été sélectionnée pour représenter la Russie à l’Eurovision 2017 à l’issue d’un concours de la Première chaîne de la télévision russe. La nouvelle a été annoncée le 13 mars. C’est depuis cette date que l’Ukraine évoque l’interdiction d’entrée à la chanteuse russe.

« Cynique et inhumain »

Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi instantanément à cette décision. « C’est un nouvel acte cynique et inhumain des autorités de Kiev », a déclaré le chef adjoint de la diplomatie russe, Grigori Karassine.

L’Union européenne de radio-télévision (UER), organisateur du concours, a dit espérer encore un règlement du problème. Son porte-parole, Dave Goodman, a indiqué à l’agence TASS que l’UER s’attendait à ce qu’une solution soit trouvée afin que toutes les délégations puissent venir en Ukraine pour participer au concours. Il a souligné que l’UER attendait la « décision définitive » des autorités de Kiev.

RBTH a demandé précédemment au service de presse de la délégation russe à l’Eurovision 2017 ce que Moscou comptait faire dans le cas où Ioulia Samoloïva serait interdite d'entrée. La question est restée sans réponse « en raison d’un emploi du temps chargé du chef de la délégation ».

Lire aussi : 

Eurovision 2017: Ioulia Samoïlova représentera la Russie

L’Eurovision: comment Russes et Ukrainiens ont réagi aux résultats

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies