Mémoire de la Shoah: le réalisateur Kontchalovski récompensé

Andreï Kontchalovski.

Andreï Kontchalovski.

Kirill Kallinikov / RIA Novosti
Le réalisateur et scénariste russe Andreï Kontchalovski a reçu la médaille européenne de la Tolérance pour son engagement dans la préservation de la mémoire de la Shoah (ou Holocauste). Rappelons que son film Paradis transporte le spectateur en France pendant la Seconde Guerre mondiale et soulève la question de l’Holocauste.

La médaille européenne de la Tolérance 2016 a été décernée le 25 janvier au célèbre réalisateur russe Andreï Kontchalovski pour son action dans le domaine de la mémoire de la Shoah.

La récompense a été remise par le Conseil européen de la tolérance et de la réconciliation (CETR) lors d’une soirée en mémoire des victimes de la Shoah qui s’est tenue au siège du Parlement européen à Bruxelles, en Belgique.

La médaille a été attribuée au réalisateur russe pour son dernier film, Paradis, qui aborde la question de la Shoah. Son œuvre a remporté un Lion d’argent à la Mostra de Venise en septembre dernier et a fait partie des longs-métrages en langue étrangère présélectionnés pour les Oscars.

Dans son communiqué, le CETR a souligné que « tout au long de sa carrière, Kontchalovski fait preuve de compréhension et de sensibilité face aux tragédies humaines ».

« Aujourd’hui, la mémoire historique est plus que jamais en danger, la quantité d’informations et la simplicité d’accès à ces dernières affaiblissent notre mémoire », a déclaré Andreï Kontchalovski, cité par l’agence TASS.

En novembre 2005, l'Assemblée générale de l'Onu a proclamé le 27 janvier, date de la libération d'Auschwitz où ont péri plus d'un million de juifs et des centaines de milliers de représentants d'autres peuples, Journée internationale à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

Lire aussi :

Le procès de Nuremberg en cinq questions

Les montagnes russes de Zinaïda Chakhovskaïa

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.