Des joyaux de l’art gothique français exposés au musée du Kremlin

Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux
Des chefs-d’œuvre de l’art gotique français de l’époque de Saint Louis ont rendez-vous avec le public moscovite.

Dans le cadre de l’année croisée du tourisme et du patrimoine France-Russie, la Chambre au Pilier du Palais du Patriarche (enceinte du Kremlin) accueillera du 3 mars au 4 juin 2017 une exposition sur le thème de Saint Louis et la Sainte Chapelle, à partir des collections du CMN, du Louvre, de la Bibliothèque Nationale, des Archives Nationales, du Musée de Cluny et d’une série de musées provinciaux, a annoncé le ministère russe de la Culture.

Crédit : Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux
Crédit : Musée de l&#39Ermitage
Crédit : Сathédrale Notre-Dame de Paris / Pascal Lemaître
 
1/3
 

Organisée avec le soutien du Centre des monuments nationaux et de l’ambassade de France en Russie, cette exposition unique a pour objectif de familiariser le public russe avec les grands acquis de la culture médiévale française. Parmi les pièces centrales qui seront exposés dans la capitale russe, il convient de citer des vitraux de la Sainte Chapelle démontés au cours de la restauration du XIXe siècle, l’évangéliaire de Saint Louis et le reliquaire de la Sainte Couronne, créé en 1806 et conservé à Notre-Dame de Paris

En outre, des sculptures, des manuscrits, des documents et d’autres objets uniques de l’époque de Saint Louis seront présentés au public. 

Comme le souligne l’ambassade de France en Russie, « un grand nombre des objets présentés pour cette exposition n’est jamais sorti de France et il s’agit donc d’une grande première ».   

« C’est une exposition sans précédent pour la Russie, (…)  un événement extraordinaire, tout comme le fait même que ces pièces aient été amenées ici », a confirmé  Elena Gagarina, directrice générale des Musées du Kremlin. 

Crédit : BNF
Crédit : A.Kokcharov
Crédit : BNF
Crédit : S.Souetova; K.Siniavsky
 
1/4
 

Le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg prendra également part à l’exposition, en présentant de magnifiques émaux de Limoges et des pièces en ivoire du XIIIe-fin XIVe issus de sa propre collection.   

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Lire aussi :

Dix musées étrangers consacrés aux grands écrivains russes

Musée Pouchkine: les chefs d’œuvres de la collection proposées en version tactile

Lorsque le musée Pouchkine enseigne l’histoire de l'art aux chirurgiens esthétiques

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.