Coupe du Monde 2018: le secteur touristique russe expose son potentiel

Maria Tchobanov
À un peu moins de 500 jours de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de la FIFA Russie 2018, la Représentation commerciale de la Fédération de Russie a accueilli les professionnels français du tourisme pour leur présenter les opportunités qu’offre cet événement sportif majeur aux tour-opérateurs désirant développer de nouvelles destinations.

Pour bien préparer la Coupe des Confédérations qui se déroulera en 2017 à  St-Pétersbourg, Moscou, Sotchi et Kazan et la Coupe du Monde 2018, accueillie dans douze stades repartis dans onze villes russes, l’Agence fédérale de tourisme de la Russie (Rostourism) et le Centre national du tourisme Visit Russia ont lancé une campagne d’information à travers le monde pour inciter les professionnels de tourisme de différents pays à faire découvrir l’immense potentiel des régions et des villes qui accueillent les matchs de foot, en créant de nouveaux produits et offres touristiques. 

Douze représentations de Visit Russia sont déjà ouvertes dans différents pays, l’ouverture est prévue prochainement à Vienne et en 2017 en Espagne. Paris aura son office en février 2017 dans les locaux du nouveau Centre culturel et spirituel au Quai Branly. Une série d’événements est déjà programmée par la future représentation parisienne, notamment la présentation des villes qui accueillent les supporters, mais aussi des régions russes et de leur potentiel touristique. 
 
Les activités principales de ces offices consistent à servir de relais aux tour-opérateurs nationaux, d’assurer un point d’information centralisé, de communiquer avec les journalistes, d’organiser des presse-tours en Russie et des événements dans des pays où Visit Russia est présent. 

Le coordinateur du projet Visit Russia Alexandre Gorokhov a rappelé que la Russie a accueilli 200 000 touristes français en 2016. Le flux touristique depuis la France est assez stable et même en légère hausse. Néanmoins, ce marché reste conservateur : les produits les plus demandés sont les visites à Moscou et à Saint-Pétersbourg, les croisières fluviales et le Nord de la Russie. Le but des offices de Visit Russia est justement de susciter l’intérêt et faire découvrir de nouvelles destinations. Pour les deux années à venir, le football sera le thème principal pour le secteur touristique russe. Au total, la Russie est en mesure de proposer plus de 120 itinéraires touristiques dans le cadre de la Coupe du monde 2018.
 
« Le football est un sport fédérateur, la moitié de la population active de la planète s’intéresse au football. 11 villes et 12 stades en Russie s’apprêtent à accueillir les passionnées de ce sport pour 64 matchs. Des réseaux de transport supplémentaires seront organisés pour les déplacements des supporters dans chacune de ces villes. Notre estimation est de 2 millions de visiteurs pour cet événement. Pour nous c’est une opportunité de promouvoir notre pays et le tourisme. Nous avons déjà l’expérience avec les Jeux olympiques de Sotchi et nous faisons tout notre possible pour accueillir dans les meilleures conditions nos hôtes lors de la Coupe des confédérations et du Championnat du monde », a déclaré Alexandre Gorokhov.
 
Il a également assuré que selon une loi votée récemment, les touristes étrangers possédant un billet pour le match n’auront pas besoin de visa pour le séjour, de 10 jours avant le début du championnat jusqu’à 10 jours après son achèvement.  

Football en Russie sous la neige et le froid

Passeport de supporter en Russie: qu’est-ce que c’est et comment l’obtenir?

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.