Un artiste sibérien achève un tableau de Leonard de Vinci

L'Adoration des mages par Konstantine Dverine.

L'Adoration des mages par Konstantine Dverine.

Konstantin Dverin/Musée des beaux-arts de Novokouznetsk

L’artiste russe Konstantine Dverine a peint le tableau Dédicace à Leonard de Vinci, tentant ainsi d’achever L’Adoration des mages, l’œuvre commencée par le génie de la Renaissance en 1481 et conservée à ce jour à la Galerie des Offices à Florence, annonce le Musée des beaux-arts de Novokouznetsk, où le tableau sera exposé jusqu’au 24 novembre. 

Dverine explique que l’exécution de sa version du tableau a été précédée d’un long travail préparatoire d’étude de la vie et de l’œuvre de Leonard. L’artiste a méticuleusement étudié les techniques artistiques de l’Italien. 

L’Adoration des mages / Leonardo da Vinci/Uffizi GalleryL’Adoration des mages / Leonardo da Vinci/Uffizi Gallery

« On sait bien que c’est une idée géniale d’un homme génial, alors je me suis demandé : quelqu’un a-t-il cherché non seulement à achever, mais aussi à développer et à poursuivre cette idée ? En 540, personne n’a tenté de dire quelque chose sur ce sujet. Je me suis alors demandé ce qui m’en empêchait… Rien ne m’en empêchait à part, bien sûr, la grandeur de ce nom. J’ai alors trouvé le courage et tenté de le faire. J’ai travaillé pendant quatre ans et le résultat est devant vous », a expliqué Konstantine Dverine aux journalistes avant l’ouverture de l’exposition.

L’artiste russe a apporté ses ajouts à la toile : le reflet de l’étoile de Bethléem dans la source devant Marie, les figures de Rafael, Michelangelo et Botticelli, et de Vinci, très âgé, au premier plan. Fidèle à la tradition des peintres de la Renaissance de se présenter avec les personnes de leur entourage, Dverine a également placé des amis et des connaissances parmi les personnages du tableau. 

Source : RIA Novosti 

Lire aussi : 

Éric Lacascade : le théâtre, l’un des rares endroits à présenter la réalité

« Il y a deux pays forts en satire: la Russie et la France »

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies