Un satellite russe à énergie solaire testé avec succès

Satellite Sova.

Satellite Sova.

Fonds pour les recherches prospectives
Le premier satellite atmosphérique russe à énergie solaire Sova a effectué avec succès un vol de 50 heures. Il pourrait être utilisé pour la surveillance de la région arctique.

Le nouveau satellite Sova à énergie solaire pourrait effectuer une surveillance durable en temps réel des régions du Nord, principalement de l’Arctique, informent les concepteurs.

Habituellement, ces missions sont assurées par les appareils spatiaux stationnés en orbite circumterrestre basse. Cependant, le satellite atmosphérique assurera la mission de manière plus efficace et à moindre coût que les satellites artificiels de la Terre, les appareils pilotés et les drones fonctionnant aux énergies fossiles.

Le premier prototype est équipé de panneaux solaires et de d’accumulateurs. Il est fabriqué en matériaux à base de fibre de carbone et ne pèse que 12kg. Les essais en vol du satellite ont duré deux jours et ont confirmé que les solutions techniques fonctionnent correctement.

Le projet est réalisé par le Fonds pour les recherches prospectives (FPI), l’équivalent russe de l’agence américaine DARPA, chargée de la promotion des innovations pour l’armée américaine. La compagnie Tiber, fabricant de systèmes de pilotage des drones, a assuré la conception du satellite. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.