Le journaliste Dimitri de Kochko reçoit l’Ordre de l’Amitié

Le 21 juin, le journaliste Dimitri de Kochko a reçu l’Ordre de l’Amitié – distinction honorifique récompensant une contribution importante à la consolidation de la paix et de l’amitié entre les peuples. La cérémonie solennelle s’est déroulée dans la résidence de l’ambassadeur russe à Paris.

« Bien sûr, mon cas, comme descendant de troisième génération de mes ancêtres chassés de Russie et accueillis en France – reconnaissance éternelle -, est un peu particulier. Les gens comme moi – on est plusieurs ici – sont perçus comme Russes par les Français et Français par les Russes. Nous-mêmes, nous nous ressentons russes avec les Russes et français avec les Français. C'est donc comme Français que je reçois aujourd'hui cette décoration russe », a déclaré M. de Kochko, prononçant son discours à la cérémonie.

Dmitri de Kochko. Crédit : Vera MedvedevaDmitri de Kochko. Crédit : Vera Medvedeva

Les spectateurs français peuvent souvent voir monsieur de Kochko intervenir à la télévisiondans le cadre de programmes analytiques. Mais il convient de noter que Dimitri de Kochko est également engagé dans la sphère de la culture et c’est précisément pour ces mérites que cette distinction qui lui a été octroyée.

Dmitri de Kochko est l’un des fondateurs du Prix Russophonie, récompensant la meilleure traduction vers le français d’une œuvre initialement écrite en russe. En dix ans d’existence, la cérémonie de remise de ce prix et les manifestations culturelles l’entourant sont devenues l’un des événements marquants de la vie culturelle de la capitale française.

M. de Kochko est en outre président de l’Association France-Oural qui organise annuellement à Paris les Journées du livre russe et de la littérature russophone, dans le cadre desquelles se tient toute une série de tables-rondes, rencontres avec des écrivains, discussions, projections de films…

Ce n’est qu’une partie de ses mérites dans le développement des échanges culturels russo-français. Il y a cinq ans, il présidait le Centre de coordination des compatriotes, qui aide à réaliser des projets culturels à travers la France.

Dimitri de Kochko rédige actuellement un livre consacré à son arrière-grand père.
 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.