Sommet sur la sécurité nucléaire: le Kremlin réagit aux propos d'Obama

Grigory Sysoyev / TASS
Le Kremlin a réagi aux propos du président américain Barack Obama, qui a déclaré que Moscou ne respectait pas ses engagements en matière de sécurité nucléaire. Ces allégations sont infondées, estime Moscou, soulignant par ailleurs que la Russie n’avait pas l’intention de débattre du déploiement des armes nucléaires en Crimée.

Le Kremlin a réagi aux propos du président américain Barack Obama, qui a accusé Moscou de non-respect de ses engagements en matière de sécurité nucléaire, conformément au Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire [accord permanent sur l’élimination de missiles de croisière et de missiles balistiques, entré en vigueur en 1988 – ndlr]. 

« La Russie reste fidèle au Traité et confirme son engagement de principe au Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire », a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov, qualifiant les allégations des Etats-Unis d’« infondées ». Par ailleurs, Moscou a également plusieurs griefs vis-à-vis des Washington en ce qui concerne le respect du traité, a déclaré M. Peskov, qui a cependant refusé de les énumérer : « C’est tout de même une question pour les experts ».

Le 30 mars, à la veille du Sommet sur la sécurité nucléaire, The Washington Post a publié un éditorial du président américain dans lequel il appelle, notamment, la Russie à réduire son potentiel nucléaire. En outre, l'on sait que lors du sommet, le président ukrainien Petro Porochenko envisage de dénoncer les projets présumés de la Russie de déployer des armes nucléaires en Crimée. Dans ce contexte, le dirigeant ukrainien a approuvé un nouveau concept de sécurité et de défense ukrainienne.

Pourtant, la Russie n’a certainement pas l’intention de débattre du déploiement des ogives nucléaires en Crimée, a souligné Dmitri Peskov. « La Crimée est une région de la Fédération de Russie, ainsi la Russie n’a aucune intention de débattre de ses actions sur son propre sol, qui sont effectuées en stricte conformité avec les normes et les principes du droit international », a conclu M. Peskov. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.