Du cognac centenaire déclaré comme du mastic

AFP/East News
Un influent homme d’affaires de Saint-Pétersbourg a été arrêté pour contrebande d’alcool

Le tribunal d’arrondissement Basmanny de Moscou a placé hier en garde à vue de Dimitri Mikhalchenko, l’un des plus importants entrepreneurs de Saint-Pétersbourg. L’homme d’affaire est accusé de contrebande d’alcool. Parmi les produits saisis, plusieurs centaines de bouteilles de cognac Courvoisier exclusif de 1912.

Selon les enquêteurs, l’accusé aurait mis en place en 2015 un réseau de contrebande d’alcool. Les produits étaient introduits en Russie par les accusés en le faisant passer pour du mastic de construction. Selon l’enquêteur Sergueï Novikov, les produits étaient acquis « dans des ventes aux enchères et des magasins européens, stockés en Allemagne dans le port de Hambourg, puis expédiés sur le territoire russe ». Ensuite, de faux papiers contenant des informations fallacieuses sur le produit étaient établis.

En particulier, selon M. Novikov, deux conteneurs expédiés à une compagnie commerciale du sud-est de la Russie contenaient, en guise de mastic, du vin, du grappa et du whisky. Les spécialistes de la chambre de commerce et d’industrie de Saint-Pétersbourg ont évalué que la valeur d’une bouteille allait de 10 à 50.000 roubles (environ 100 à 600 euros).

En plus de cela, les conteneurs inspectés par le FSB contenaient plusieurs centaines de bouteilles de cognac Courvoisier exclusif de 1912, d’une valeur d’environ 500.000 roubles pièce (environ 6500 euros). Selon des données préliminaires, la valeur totale du contenu des deux conteneurs pourrait atteinte 3 millions d’euros. D’ailleurs, dans le même terminal douanier d’Oust-Loujsky, en plus de l’alcool, plus de cent conteurs contenant de la viande tombant probablement sous le coup de l’embargo ont été saisis. Ils étaient introduits en Russie comme des chips. Le destinataire s’est avéré être une compagnie contrôlée par les accusés. Il est possible que l’alcool et la viande aient été destinés aux nombreux restaurants de la holding Forum.

Source : Kommersant

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.