Mort du PDG de Total : le réexamen de l’affaire s’achève

Le Comité d'enquête de Russie achève la seconde enquête sur le crash de l’avion du PDG de Total, Christophe de Margerie, survenu en 2014 à l’aéroport moscovite de Vnoukovo. Les accusations définitives seront portées contre les protagonistes de l’affaire le 18 janvier.

« Le Comité d’enquête nous convoque le 18 janvier en vue de présenter les accusations définitives et de procéder à un interrogatoire », a indiqué à l’agence Nikolaï Semionov, avocat de l’aiguilleur du ciel Alexandre Krouglov.

« Nous plaidons non coupable et considérons que les contrôleurs aériens ne sont pas impliqués dans la catastrophe », a rajouté l’avocat.

Investisseur très impliqué sur le marché russe, Christophe de Margerie a péri dans la nuit du 20 au 21 octobre 2014 lorsque son avion a percuté au décollage une déneigeuse. Outre le PDG de Total, trois membres d’équipage ont trouvé la mort dans la catastrophe.

Six personnes ont été inculpées dans le cadre de l'affaire : le directeur des opérations en vol Roman Dounaïev, le contrôleur aérien et instructeur Alexandre Krouglov, la contrôleuse aérienne stagiaire Svetlana Krivsoun, l'aiguilleur Nadejda Arkhipova, le chef d'équipe du département d'exploitation des services de l'aéroport Vladimir Ledenev, et le conducteur de déneigeuse Vladimir Martinenko.

Le 14 janvier 2015, on a appris que le Comité d'enquête a abandonné les poursuites contre Svetlana Krivsoun. 

Source : RIA Novosti 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.