L’architecte du Centre Pompidou va construire un musée à Moscou

Un nouveau musée éducatif et centre d’art contemporain va être construit sur le site de l’une des plus anciennes centrales électriques de Moscou, GES-2, sur un quai du centre-ville, selon un projet de Renzo Piano, lauréat du prix Pritzker.

Le bâtiment de l’ancienne centrale électrique appartient depuis l’année dernière à Léonid Mikhelson, propriétaire de NOVATEK, collectionneur et président de la fondation Victoria – l’art d’être contemporain (V-A-C Foundation). C’est lui-même qui a invité l’architecte à recréer cet ancien espace industriel.

 « Il y a quarante ans alors que, jeune architecte, je travaillais avec mon collègue Richard Rogers sur le projet du Centre Pompidou, nous avons imaginé une métaphore du musée comme usine, qui était aussi pour nous une métaphore de la liberté », a déclaré Piano pendant sa présentation.

« Cet endroit, qui ressemble tant à une usine, doit devenir un lieu de rencontre, un espace social ouvert, plein de lumière, qui est pour moi l’un des matériaux fondamentaux de l’architecture contemporaine. Autrefois, cet endroit produisait de l’énergie électrique, aujourd’hui, cette énergie est l’éducation. C’est précisément pour cela que nous avons accordé une attention particulière dans ce projet à la bibliothèque, aux salles d’études, etc », dit-il.

1 700 mètres carrés seront consacrés au centre éducatif, et 9 000 aux expositions. Le complexe s’étendra au total sur près de 31 000 mètres carrés. Ce nouveau centre-musée, qui n’a pas encore été baptisé, doit ouvrir à la fin de l’année 2018 et accueillera jusqu’à 750 000 personnes par an.

Source : Artguide, TASS

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer