Sanctions : Safran révise la stratégie de sa coentreprise russe

Le français Safran a été contraint de réviser la stratégie de développement de son entreprise russe TM Innovations sur fond de sanctions décrétées par l'UE contre la Russie, rapporte le quotidien Kommersant.

Il s'agit d'une joint-venture entre les sociétés Technoserv (le plus grand intégrateur système de Russie) et Morpho (filiale du groupe Safran) chargée de promouvoir les nouvelles technologies biométriques. Selon les données de kartoteka.ru, l'entreprise a été enregistrée en août 2014 et est détenue à 49% par la partie française.

« Nous ignorons tout des actions de l'UE à l'égard d'un éventuel transfert de solutions de haute technologie aux clients russes », a indiqué Ekaterina Andreïeva, représentante de TM Innovations.

Pour sa part, Safran s'est abstenu de tout commentaire. 

En outre, plusieurs projets réalisés par Safran conjointement avec le holding russe des hautes technologies Rostec ont déjà été gelés, précise le journal. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.