Coup d'envoi du festival international de théâtre Tchékhov

La capitale russe accueille du 13 mai au 17 juillet la douzième édition du Festival de théâtre Tchékhov. Son programme prévoit dix-neuf mises en scène de différents genres de dix-neuf pays, dont l’Argentine, l’Allemagne, la Biélorussie, la Chine, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Italie et la France.

L’événement s’organisera autour de deux axes : la « Série mondiale », qui réunira les spectacles étrangers, et le « Programme moscovite » qui présentera les œuvres montées dans les théâtres de la capitale par des chorégraphes et metteurs en scène étrangers.

Lors d’une conférence de presse, l'ambassadeur de France à Moscou Jean-Maurice Ripert a qualifié ce festival d’événement de premier plan du monde de théâtre, « y participer étant un honneur pour tout spectacle ».  

La France y sera plus représentée plus que tout autre pays : des mises en scènes montées par des Français ouvriront et fermeront cette grand-messe théâtrale. Valeri Chadrine, directeur général du festival, l'a expliqué par les « liens anciens et chaleureux avec les partenaires français ».

Le Bourgeois gentilhomme de Denis Podalydès (Théâtre des Bouffes du Nord) sera le premier spectacle présenté dans le cadre du Festival Tchékhov. Le décor est signé Eric Ruf. « Nos théâtres ont beaucoup en commun », a déclaré ce dernier à RBTH. « La Russie occupe une place importante dans le théâtre français non seulement en raison de la dramaturgie classique et des échos des saisons de Diaghilev, mais aussi suite aux liens entre les artistes et les metteurs en scène contemporains », a-t-il ajouté. 

Le « Programme moscovite » présentera des mises en scène des célèbres Peter Stein, Declan Donnellan et Jean-Christophe Maillot.

Les Fausses Confidences, mise en scène par  Luc Bondy et interprétée par l’Odéon-Théâtre de l’Europe, clôturera le festival.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.