Le musée d’histoire des répressions politiques « Perm-36 » en liquidation

Le musée des victimes du totalitarisme « Perm-36 » cesse son activité et entame une procédure d'autoliquidation. La décision a été prise suite à l'échec des négociations avec l'administration du territoire de Perm (Oural) sur la sauvegarde du musée.

« N'ayant plus la possibilité d'accomplir notre mission et conscients de l'inutilité de négociations ultérieures, la direction de l’organisation sans but lucratif autonome « Perm-36 » a pris la décision d’arrêter son activité et de lancer une procédure de liquidation », stipule une déclaration publiée sur le site du musée.

Le musée d'histoire des répressions politiques a été fondé en 1992 dans le territoire de Perm, sur le territoire de l'ancien camp du goulag VS-389/36, connu comme le camp «Perm-36». Les droits de propriété sur le territoire du musée ainsi que ses bâtiments appartiennent à l'État, tandis que les droits sur les objets exposés appartiennent à l'organisation sans but lucratif « Perm-36 ».

En 2012, les autorités locales ont mis fin au financement des travaux de restauration du complexe du musée. Plus tard, la direction du musée a été destituée, de nouvelles personnes ont été désignées à sa tête. Les anciens dirigeants ont accusé la nouvelle direction de destruction d’objets du patrimoine historique sur le territoire du musée. La nouvelle direction rejette ces accusations.

Source : Meduza

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.