Les investisseurs français attendent un « signal fort » des autorités russes

Les entreprises françaises attendent un signal fort et sans ambiguïté des autorités russes indiquant que les portes du pays sont ouvertes aux investisseurs occidentaux, a déclaré le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe (CCIFR) Pavel Chinsky, intervenant lors du IIème Forum des investissements de Tioumen.

« Je vais saisir cette opportunité non pas pour évoquer les perspectives de coopération économique avec la Russie, l’impact des sanctions ou l’état d’esprit des investisseurs français. Ce message, nous le relayons constamment en France. Je voudrais ici parler du principal obstacle rencontré par les chefs d’entreprise français à l’heure actuelle, à savoir les signaux négatifs émanant de Russie : un discours permanent insistant sur le fait que la Russie se tourne vers l’Est ; de nombreux médias ont commencé à qualifier les pays occidentaux de « partenaires » entre guillemets », a déclaré M.Chinsky, cité par le service de presse de la CCIFR.

Et de préciser que ces messages n’émanaient pas de la communauté d’affaires russe, mais des plus hautes autorités du pays, c’est pourquoi ils étaient très largement relayés par les médias et prenaient des formes outrancières aux échelons inférieurs, également impliqués dans le travail avec les investisseurs.

« Je lance donc un appel aux hommes politiques russes : nous avons besoin d'un message clair des autorités russes indiquant que les portes sont ouvertes aux investisseurs étrangers ! », a souligné Pavel Chinsky. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.