Russie : Bonduelle constate une hausse de ses ventes

L’embargo alimentaire et la chute du rouble ont dopé la demande pour les légumes en conserves, provoquant une hausse de 20-65% des ventes réalisées par les leaders du secteur. Le groupe français Bonduelle, spécialisé dans les légumes en conserve et surgelés, a été le premier à déclarer une nette augmentation des ventes, selon le quotidien RBC Daily.

Dans son rapport pour le premier semestre de l’année agricole 2014/15 (débutée le 1er juillet 2014), le groupe français Bonduelle mentionne des « ventes particulièrement élevées » en Russie. La compagnie ne donne pas de chiffre concret par pays, mais dévoile que les revenus tirés sur les six mois dans le segment dit Non-Europe Zone (Russie, États-Unis, Canada) ont cru de 13,7% pour atteindre 379,4 millions d’euros. Les ventes y ont augmenté de 17,2% depuis octobre 2014, précise le rapport. 

Le groupe explique l’augmentation des revenus par la hausse des ventes : suite à la flambée des prix des denrées importées et à l’embargo alimentaire en vigueur depuis août dernier, la demande pour les produits de Bonduelle ou de Globus a bondi en Russie.

D’autres leaders du marché russe des légumes en conserves confirment la tendance. Ainsi, le groupe Ruspole Brands évoque une augmentation des ventes de 65% (de 75% en roubles). La compagnie Pomidorprom constate quant à elle une hausse de 40-45%.

Selon Ekaterina Koumanina, représentante de la chaîne de supermarchés Diksi, les légumes surgelés prêts à l'emploi, les ingrédients pour les salades (petit pois et maïs) et les marinades sont particulièrement populaires auprès des consommateurs.

Source : RBC Daily

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies