Russie : Bonduelle constate une hausse de ses ventes

L’embargo alimentaire et la chute du rouble ont dopé la demande pour les légumes en conserves, provoquant une hausse de 20-65% des ventes réalisées par les leaders du secteur. Le groupe français Bonduelle, spécialisé dans les légumes en conserve et surgelés, a été le premier à déclarer une nette augmentation des ventes, selon le quotidien RBC Daily.

Dans son rapport pour le premier semestre de l’année agricole 2014/15 (débutée le 1er juillet 2014), le groupe français Bonduelle mentionne des « ventes particulièrement élevées » en Russie. La compagnie ne donne pas de chiffre concret par pays, mais dévoile que les revenus tirés sur les six mois dans le segment dit Non-Europe Zone (Russie, États-Unis, Canada) ont cru de 13,7% pour atteindre 379,4 millions d’euros. Les ventes y ont augmenté de 17,2% depuis octobre 2014, précise le rapport. 

Le groupe explique l’augmentation des revenus par la hausse des ventes : suite à la flambée des prix des denrées importées et à l’embargo alimentaire en vigueur depuis août dernier, la demande pour les produits de Bonduelle ou de Globus a bondi en Russie.

D’autres leaders du marché russe des légumes en conserves confirment la tendance. Ainsi, le groupe Ruspole Brands évoque une augmentation des ventes de 65% (de 75% en roubles). La compagnie Pomidorprom constate quant à elle une hausse de 40-45%.

Selon Ekaterina Koumanina, représentante de la chaîne de supermarchés Diksi, les légumes surgelés prêts à l'emploi, les ingrédients pour les salades (petit pois et maïs) et les marinades sont particulièrement populaires auprès des consommateurs.

Source : RBC Daily

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.