Fusillade de Gumri : troubles devant le consulat russe en Arménie

Quatorze personnes, dont cinq policiers, ont été hospitalisées suite aux accrochages survenus jeudi devant le consulat de Russie à Gumri, en Arménie, rapporte l’agence Regnum.

Des protestataires se sont rassemblés jeudi devant le consulat russe à Gumri, deuxième ville d’Arménie, pour réclamer que le soldat russe Valeri Permyakov, soupçonné d’avoir tué par balles six personnes d’une même famille, leur soit livré.

Le meeting a dégénéré après l’intervention de la police. Douze personnes ont été interpellées.

Les corps de six personnes ont été découverts lundi matin à leur domicile. Les victimes, dont une fillette de deux ans, ont été tuées à l’arme automatique. Gravement blessé, un bébé de six mois a survécu et a été hospitalisé. 

Le soldat déserteur, soupçonné d'avoir commis ce carnage, a été arrêté par les douaniers lorsqu’il tentait de fuir en Turquie. Pendant l'interrogatoire, ce dernier est passé aux aveux. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.