La Russie gagne 30 places dans le classement Doing Business

La Banque mondiale (BM) a présenté la nouvelle édition de son classement Doing Business des pays en fonction de l’attractivité de leur cadre réglementaire, dans lequel la Russie arrive en 62ème position.

La liste comprend un total de 189 pays. La Russie se situe entre la Grèce et la Moldavie, et devance comme les années précédentes les autres pays du BRICS (la Chine occupe la 90ème place, le Brésil la 120ème). Parmi les principaux obstacles à l’activité d’affaires en Russie, figurent à nouveau le faible niveau de protection des investisseurs ainsi que les barrières en matière d’opérations commerciales et de construction. La Banque Mondiale a toutefois souligné l’impact positif des réformes réalisées en 2013-2014, qui ont permis de simplifier la procédure d’enregistrement des entreprises (dont l’abandon du versement préalable obligatoire du capital statutaire) et d’enregistrement de la propriété (les services publics étant fournis de façon accélérée).    

La note finale de chaque pays est attribuée sur la base des réponses fournies par les entreprises (10 200 répondants au niveau mondial) sur 10 thèmes. La Russie occupait le 92ème rang dans le classement précédent, ce qui constituait déjà une progression de 20 places par rapport à l’édition antérieure. 

La progression soudaine de plus de 30 places effectuée  cette année est toutefois à mettre sur le compte d’une nouvelle méthodologie de calcul. Le classement a ainsi pour la première fois pris en compte l’environnement des affaires de Saint-Pétersbourg, et pas uniquement celui de Moscou, ce qui s’est dans l’ensemble avéré bénéfique pour la Russie.

Si la même méthodologie était appliquée aux résultats de l’an dernier, la différence ne serait plus que de deux rangs. Le changement de méthodologie n’a cependant pas eu d’incidence sur le haut du classement : comme les années précédentes, Singapour occupe la première place tandis que le top 5 comprend la Nouvelle Zélande, Hong-Kong, le Danemark et la Corée du Sud.

Sources : Kommersant et Lenta.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.