Le ministère de la Défense d’Israël interdit la vente de drones à la Russie

Le ministère de la Défense d’Israël a interdit aux entreprises de défense d’engager des négociations de vente de drones à la Russie. Cela concerne aussi bien les négociations à venir que celles en cours.

L’interdiction ne s’applique pas à la reconduction des contrats existants avec option de prolongement, notamment les contrats à long terme de vente de pièces détachées, d’entretien technique et de modernisation des systèmes vendus.

Précisons qu’avant cette interdiction, les directives du ministère de la Défense restreignaient considérablement la gamme de modèles de drones autorisés à la vente à la Russie.

Rappelons qu’en 2013, le contrat d’assemblage des drones Searcher MkII et BirdEye 400, conçus par la société israélienne Israel Aerospace Industries et commandés par le ministère russe de la Défense, est arrivé à terme.

Le contrat d’assemblage de drones avait été signé en 2010 par le groupe russe Oboronprom et la société israélienne IAI. Son coût s’élevait à 300 millions d’euros. Le site de production sélectionné pour le projet – l’usine UWCA – appartient partiellement à Oboronprom. Auparavant, l’usine était principalement spécialisée dans la réparation de moteurs d’avion.

Source : Vpk.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.