Les députés ont décidé de mettre sur un même pied hamburgers et cigarettes

Ces derniers ont proposé de « décorer » les emballages de fast-food au moyen d’images effrayantes.

Les députés de la Douma d’Etat du parti LDPR Igor Lebedev, Iaroslav Nilov et Andreï Svintsov ont proposé de placer des images mettant en garde contre la nocivité de la restauration rapide sur les emballages de fastfood. Les députés préparent déjà des amendements aux lois « Sur la publicité », « Sur la défense des droits des consommateurs », ainsi que d’autres actes législatifs.

Les parlementaires proposent en particulier que la publicité pour les fastfoods et les emballages de la restauration rapide contiennent des informations sur les dangers liés à la consommation de ces produits.

« La consommation excessive de tels produits conduit à l’obésité, induit des lésions des organes internes, provoque des maladies pulmonaires, cardiaques, rénales, hépatiques, etc., ont indiqué les législateurs. Il serait par ailleurs judicieux de placer sur chaque emballage de ces produits des images dissuasives illustrant clairement les maladies qui peuvent survenir en cas d’abus de la consommation de fastfood ».        

Il y a quelques temps, les trois auteurs de ces nouveaux amendements ont déposé plusieurs projets de lois destinés à lutter contre un additif utilisé par l’ensemble des fastfoods : le glutamate de sodium.  

Les chaînes commerciales se sont positionnées contre l’initiative des parlementaires. « Nous sommes catégoriquement contre », a déclaré le représentant du département développement de Burger Club, Ksenia Denderia, laquelle considère excessif d’assimiler les fastfoods à l’alcool ou au tabac.     

Ces derniers jours, les chaînes de fastfood se sont retrouvées dans le collimateur des organes de contrôle. Ceci a tout d’abord commencé avec l’inspection par Rospotrebnadzor des restaurants de restauration rapide de la société McDonald’s. Un certain nombre de griefs concernant la qualité et la sécurité d’un grand nombre de produits vendus par la chaîne ont été formulés au cours de l’inspection, tandis que Rosselkhoznadzor a par la suite débuté un examen de la qualité des ingrédients des produits McDonald’s.

Suite à ces développements, les députés russes ont demandé à Rospotrebnadzor d’effectuer des contrôles inopinés de la qualité et de la sécurité alimentaire dans deux autres importantes chaînes de restauration rapide américaine : KFC et Burger King. 

Source : izvestia.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.