Une mission d’évaluation de l’OSCE sera déployée mercredi à la frontière entre l'Ukraine et la Russie

Le ministère russe des Affaire étrangères a auparavant insisté sur la nécessité d’envoyer un groupe de l’OSCE afin d’évaluer les conditions de déploiement des observateurs aux postes de frontières.

« Suite à l’invitation de la Fédération de Russie, l’OSCE enverra une mission d’observation composée de trois membres du secrétariat de l’organisation », annonce le communiqué de l’OSCE transmis à RIA Novosti.

La mission sera déployée aux postes-frontières de Donetsk et Goukovo. A l’issue de la visite, les experts de la mission présenteront un rapport qui sera diffusé au début de la semaine prochaine.

Les représentants de l’OSCE ont souligné que la mission d’observation agirait dans le cadre de la préparation du lancement d’un mécanisme d’observation à la frontière russo-ukrainienne et des consultations engagées par les 57 pays de l’OSCE sur la question. Un consensus entre tous les pays membres de l’organisation est nécessaire pour le déploiement d’une mission complète dans la région.

Récemment, plusieurs incidents de bombardement des postes-frontières se sont produits : le 3 juillet, le poste Novochakhtinsk a été bombardé, le lendemain les démineurs et les enquêteurs, sur place pour le déminage d’un obus, ont fait l’objet de tirs d’artillerie au poste Donetsk.  Le 5 juillet, à ce même poste et aux alentours, une dizaine d’obus ont explosé. Puis, le 13 juillet, un obus a été projeté depuis le territoire ukrainien et dans la cour d’une maison privée rue Baltiïskaïa de la ville de Donetsk dans l’oblast de Rostov : un homme de 46 ans a été tué.  Une autre femme a été blessée par l’onde explosive.

Source : ria.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.