JO de Sotchi : Poutine décore des oligarques et des PDG en secret

Selon le journal Vedomosti, le président Vladimir Poutine a décoré des entrepreneurs et des chefs d’entreprises publiques pour la préparation des Jeux olympiques de Sotchi conformément à un décret tenu secret.

La cérémonie a eu lieu fin mars, ont confié à Vedomosti quelques personnes présentes aux festivités. Parmi les personnes décorées – le propriétaire d’Interros Vladimir Potanine et le directeur de Roza Khoutor (site appartenant à Interros) Sergueï Batchine, le président de Sberbank Guerman Gref et le vice-président de la banque Stanislav Kouznetsov, le directeur général de Gazprom Alexeï Miller et le directeur général adjoint de Gazprom Sotsinvest Vladimir Makarenko, le président de RZD Vladimir Iakounine et le vice-président du groupe Oleg Toni, le président du Conseil d’administration du groupe Renova Victor Vekselberg et le président de Renova – Stroigroup Veniamin Goloubitsky, le président du conseil de surveillance de Basic Element Oleg Deripaska et le directeur général de RogSibal Yakov Palant, le copropriétaire d’Ural Mining and Metallurgical Company (UMMC) Andreï Bokarev.

Ce jour-là, Poutine a également décoré plusieurs hauts fonctionnaires pour la préparation des Jeux, parmi eux - le vice-premier ministre Dmitri Kozak, le président du Comité d’organisation Sochi-2014 Dmitri Tchernyshenko, le président du Comité olympique russe Alexandre Joukov et le ministre des Sports Vitali Moutko. Cela a été annoncé par le service de presse du Kremlin, mais le décret n’a pas été publié. Les investisseurs ont été décorés après la décoration de tous les fonctionnaires sportifs, mais en l'absence des caméras, se souvient l’un des interlocuteurs de Vedomosti.

A Sotchi, le groupe de Potanine a construit la station de ski Roza Khoutor et l’Université olympique internationale. Sberbank est devenu, en 2012, l’actionnaire majoritaire du groupe Krasnaïa Poliana chargé de la construction du tremplin et du village alpin des médias. Gazprom a construit la centrale thermique d’Adler et le complexe de ski et biathlon, RZD – la voie combinée (route et voie ferrée) entre Adler et Krasnaïa Poliana.

Le groupe de Vekselberg a érigé un complexe hôtelier de 3 600 chambres. Celui de Deripaska – le port de commerce, le village olympique côtier, et la route qui longe l’avenue Kourortnaia. UMMC a construit l'Arène de glace « Chaïba » puis l’a transféré gratuitement à l’Etat à l’issue des Jeux.

Les représentants d’Interros, Basic Element et RZD ont confirmé que les dirigeants de ces groupes ont bien été décorés. Leurs collègues de Sberbank, Gazprom, Renova et UMMC se sont abstenus de tout commentaire.

Le porte-parole de Poutine Dmitri Peskov s’est également abstenu de tout commentaire. Peskov a également refusé d’expliquer pourquoi le président et son administration avaient décidé de ne pas rendre les décorations publiques. Parmi les décorés figuraient également des représentants des forces de l’ordre – c’est peut-être la raison pour laquelle le décret n’a pas été publié et la cérémonie n’a pas été rendue publique, suppose l’une des personnes présentes à la cérémonie.

Ce n’est pas la première fois, ces derniers temps, que le président remet des décorations en secret. Le 20 avril, il a signé un décret récompensant des entrepreneurs ayant réalisé des contributions significatives dans le développement économique et social de la Russie. Le 22 avril, Poutine a décoré environ 300 journalistes, principalement dans les médias publics, pour la couverture des événements en Crimée, racontent ceux qui ont vu le décret.

Les entrepreneurs décorés par le président ne cherchent pas la publicité, estime le président de RSPP AlexandreChokhine : le président a récompensé leur contribution au développement du pays, la manière dont il l’a fait ne le regarde que lui. Ces décrets ne sont pas secrets, mais portent le statut « non-destiné à la publication » afin d’éviter une résonance publique négative, explique un ancien fonctionnaire du ministère de la Défense. Par exemple, de nombreux hauts fonctionnaires ont reçu des décorations non-publiques, certains même le titre de Héros de la Russie, suite à l’opération d’envoi des troupes russes au Kosovo au printemps de 1999.

Toutefois, même les personnes décorées sont parfois perplexes. Deux des intéressés ont qualifié la situation d’étrange. Ils ont été décorés, leurs mérites ont été reconnus, mais tout cela a été fait en secret, estiment-ils.

Avant les Jeux, on disait souvent que dès la fin de l’Olympiade, des arrestations publiques et des poursuites judiciaires commenceraient à cause des coûts du chantier et des délais non respectés. Au final, c’est le contraire, tout le monde est décoré, explique le fonctionnaire fédéral. Cela est dû au succès des Jeux ainsi qu’aux événements en Crimée qui ont commencé juste après : sur fond de sanctions et de menaces, une épuration des élites ne serait pas la bienvenue, estime l’interlocuteur de Vedomosti.

L’article est publié dans une version réduite. Le texte complet est disponible sur le site de Vedomosti

 

Et vous qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @rbth_fr #Poutine


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.