Technip décroche un gros contrat dans l’Arctique

La société d’ingénierie française Technip, en partenariat avec les japonais JGC et Chiyodaeïou, a remporté un appel d’offres d’une valeur de 4,5 milliards d’euros auprès de Yamal LNG pour la construction d’une usine de liquéfaction de gaz naturel d’une capacité de 16,5 millions de tonnes par an.

Selon Thierry Pilenko, le PDG de Technip : « La situation en Ukraine n’a aucunement affecté le projet. Je présume que le secteur de l’énergie ne souffre pas de ces événements, étant donné son importance pour la Russie et l’Europe ». 

Le complexe de GNL sera composé de trois usines d’une capacité de 5,5 millions de tonnes par an. La livraison de la première phase de l’usine est prévue en 2017. Le contrat prévoit que la Russie fournira l’équipement nécessaire etassurera le montage d’agrégation de modules, diverses ingénieries et le support technique.

Les actionnaires de Yamal LNG sont Novatek (60%), le chinois CNPC (20%) et Total (20%). Le montant global des investissements s’élève à 19,7 milliards d’euros.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.