La Russie livrera à la Syrie un premier lot d’avions YAK-130 d’ici la fin de l’année 2014

La Russie entend remettre aux autorités syriennes un premier lot d’avions d’entraînement militaire YAK-130 d’ici la fin de l’année 2014 et boucler le contrat portant sur 36 appareils d’ici 2016, ont indiqué les médias lundi dernier, citant une source proche de Rossoboronexport (l'agence russe chargée des exportations du complexe militaro-industriel).   

Selon la source du journal Kommersant, Damas devrait recevoir 9 avions d’ici la fin de l’année, puis respectivement 12 et 15 au cours des deux années suivantes.

« Nous respecterons ainsi les engagements prévus par le contrat signé antérieurement portant sur 36 avions YAK-160 », déclare la source du journal. 

En juin de l’an dernier, Kommersant avait indiqué que la Syrie avait versé à la Russie 100 millions de dollars d’avance correspondant aux 6 premiers YAK-130 prévus par le contrat conclu en décembre 2011. Une source de RIA Novosti a alors déclaré que les YAK-130 destinés à la Syrie avaient été produits et attendaient seulement une solution politique afin de pouvoir installer les moteurs et l’avionique avant de les expédier en Syrie.

Selon le journal, les contrats militaires syriens sont pour la Russie parmi les plus compliqués. D’un point de vue technique, la production pour le complexe militaro-industriel national de n’importe quel type d’équipement militaire après la réception d’avance des paiements ne présente pas de difficultés.  

Les problèmes se situent toutefois au niveau de la livraison de la commande auprès du client : les pays de l’OTAN et les USA se sont au cours des dernières années vigoureusement opposés aux livraisons d’armes russes à l’armée du président syrien Bachar Al Assad.

La Russie a assuré à plusieurs reprises que les livraisons à la Syrie, en proie à un conflit armé depuis mars 2011, étaient uniquement constituées d’armes défensives et ne violaient donc pas les principes du droit international.

Source : Vzgliad.ru
 
Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #Syrie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.