Des centaines de Russes ont dû descendre des trains à la frontière ukrainienne

Des centaines de Russes, se rendant en Ukraine par le train n'ont pas pu franchir la frontière en raison des restrictions sur l'entrée des citoyens de la Fédération de Russie, mise en place la semaine dernière. L'information a été communiquée à RIA Novosti par le président des RZD (chemins de fer russes ndlr), Vladimir Iakounine.

Il a déclaré que selon les données du 20 avril, « un nombre important » de citoyens russes – quelques centaines de passagers, ont été forcés de descendre des trains. En outre, Iakounine explique que les RZD comptent mettre en place des nouveaux horaires de circulation des trains via l'Ukraine, qui entreront en vigueur dès le 1er juin.

Selon ses dires, une rencontre a au lieu la semaine dernière entre les sociétés de chemins de fer de Russie, d'Ukraine et de Biélorussie. « La société des Chemins de fer ukrainiens est désormais d'accord avec les horaires, y compris en Crimée, a-t-il souligné. Nous pouvons espérer que le transport ferroviaire fonctionnera sans interruption ».

Auparavant, l'opérateur des chemins de fer ukrainiens « Oukrzaliznytsya » avait demandé aux RZD, et à la société des chemins de fer biélorusses de stopper dès le 27 mai, la vente de billets de train se dirigeant vers l'Ukraine. Une proposition que les deux compagnies avaient accepté, à la condition qu'en cas d'échec de cette exigence, Kiev en informe les autres parties au moins 30 jours avant le départ des premiers trains.

Le 17 avril, le service national des frontières de l'Ukraine a interdit l'entrée des citoyens russes de sexe masculin âgés de 16 à 60 ans, ainsi que des citoyens ukrainiens de Crimée. Les citoyennes ukrainiennes âgées de 25 à 35ans, et enregistrées en Crimée et à Sebastopol seront autorisée sur le territoire seulement après des « activités de vérification et de filtration ».

Un certain nombre de personnes ne sont pas concernées, notamment les Russes possédant un permis de séjour temporaire ou permanent pour vivre et travailler en Ukraine.

Source : Lenta.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.