Les premiers Berkouts se sont déplacés dans la région d'Astrakhan

Huit membres de l'élite des forces spéciales ukrainiennes « Berkout » (« aigle royal », ancienne unité spéciale antiémeute ndlr) sont venus s'installer dans la région d'Astrakhan avec leurs familles.

« Ils ont un réel désir de devenir citoyens de la Fédération Russie et de continuer à travailler pour nous dans la région. Les autorités feront tout le nécessaire pour que, nos invités deviennent prochainement, dans le cadre de la loi, nos compatriotes », a déclaré Kanat Chantimirov, chef de l'administration du gouvernement de la région d'Astrakhan.

Chantimirov a refusé de commenter la localisation des « Berkouts », étant donné que les combattants et leurs familles sont encore en danger, même en dehors de la Russie. Cependant, il a mentionné que tous les membres de « Berkout », ainsi que leurs femmes et leurs enfants vivent dans des conditions confortables. 

La police d'Astrakhan est prête à recruter des soldats de « Berkout » immédiatement après l'obtention de leur nationalité russe. 

Selon le service fédéral des migrations de la région d'Astrakhan, déjà 36 citoyens ukrainiens se sont adressés à ce service pour obtenir le statut de réfugié. En outre, 46 habitants de la Crimée ont déposé leurs documents pour obtenir un passeport russe.  

Rappelons que dès février, les autorités régionales ont annoncé leur intention d'accorder l'asile aux familles de soldats ukrainiens de l'unité spéciale « Berkout ».

Source : Rossiyskaya Gazeta

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.