Kiev promet une riposte aux manifestations dans l'est

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères par intérim Andreï Dechtchitsa a promis d'opposer une riposte ferme en cas d'escalade de la situation dans l'est du pays, rapporte l'agence d'information UNIAN.

« Notre riposte sera bien plus sévère (qu'en Crimée, ndlr) », a déclaré le ministre.

Plus tôt dans la journée, le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a annoncé que les autorités de Kiev avaient mis au point un plan visant à stabiliser la situation dans les régions de l'Est du pays qui connaissent ces dernières semaines des manifestations pro-russes. Ces derniers réclament la tenue de référendums sur le statut de leurs régions à l'instar de celui organisé en Crimée.

Le week-end dernier, les manifestants ont pris le contrôle de bâtiments administratifs dans les villes de Donetsk et de Kharkov et se sont emparés des locaux du Service de sécurité ukrainien (SBU) à Lougansk.

Les protestataires ne reconnaissent pas les nouveaux gouverneurs de leurs régions nommés par Kiev suite au renversement du président Viktor Ianoukovitch et réclament une fédéralisation de l'Ukraine.

Un référendum sur le statut de la république autonome ukrainienne de Crimée s'est déroulé le 16 mars dernier. A l'issue du scrutin, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur du rattachement de la péninsule à la Fédération de Russie. Contestée par Kiev et les pays occidentaux, l'adhésion de la Crimée à la Russie a été officialisée le 18 mars 2014.

Source : La Voix de la Russie 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.