Les publications RBTH ont désormais un nom et un logotype uniques dans sept pays

Les suppléments imprimés et les sites du projet international de Rossiyskaya Gazeta présents dans sept pays (Allemagne, France, Italie, Belgique, Espagne, Argentine et Uruguay) seront, à compter de mars 2014, publiés sous un seul nom : Russia Beyond the Healdlines (RBTH). Jusqu’à présent, ils étaient publiés sous des noms différents, dans la langue de chaque pays (en France et en Belgique, La Russie d’Aujoud’hui).

Ce changement de nom vise à développer une marque unique et une plus grande visibilité du projet global d'informations RBTH, tout en réduisant les dépenses marketing liées à la promotion de plusieurs marques.

Selon le responsable de RBTH et directeur général adjoint de Rossiyskaya Gazeta, Evgeny Abov, en sept ans, le projet est devenu global, avec le développement de nouveaux formats, dans de plus en plus de langues différentes. « Il est temps de rassembler l’ensemble de nos ressources sous une seule marque : où que nous soyons, quel que soit le public auquel nous nous adressons, quelle que soit la langue dans laquelle nous parlons, notre devoir principal est de raconter sur la Russie ce dont ne parle pas la presse étrangère », estime Evgeny Abov.

Ce changement de nom des suppléments papier et des sites s’accompagne d’une évolution de la ligne éditoriale. Comme l’explique Evgeny Abov, « nous désirons non seulement informer le lecteur sur ce qui se passe en Russie, mais aussi lui présenter un analyse profonde de la vie politique, sociale, culturelle et économique du pays, refléter les différentes opinions et montrer une autre Russie, souvent cachée derrière des stéréotypes omniprésents ».

Un logotype unique a aussi été conçu pour toutes les version du projet. D'après Andreï Chimarski, directeur artistique de RBTH, la représentation graphique de la première lettre du nom du projet (le « R ») reliera visuellement toutes les éditions, de l'arabe au japonais.« Nous sommes parvenus à conserver le côté unique de chaque produit, en y ajoutant un seul élément qui montrera son appartenance à Russia Beyond the Headline », note-t-il.

Aujourd'hui, Russia Beyond the Headlines, ce sont dix-huit sites en langues étrangères, des applications mobiles en anglais et en allemand, des sections thématiques, et éditions imprimées dans le monde entier, en seize langues. Le projet compte aussi, parmi ses partenaire, des journaux d'influence, dans leur pays de publication et au-delà, comme leNew-York Times et le Washington Post aux Etats-Unis, le Daily Telegraph au Royaume Uni,Le Figaro en France, El Pais en Espagne, ou encore Mainichi, La Repubblica et bien d’autres.

La périodicité de publication moyenne des éditions imprimées à l'étranger est de 7 à 10 fois par an. En Bulgarie, en Grèce et au Brésil, elles sortent mêmes deux fois par mois, avec un tirage de 9,8 millions d'exemplaires. Le lectorat de RBTH à travers le monde représente plus de 34 millions de personnes. Le projet touche les pays des BRICS (à l’exception de l'Afrique du Sud), les États-Unis, les pays d'Europe, l’Asie et l’Amérique latine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.