Un amateur de la poésie de l’Oural tue un fan de la prose au cours d’une dispute littéraire

Selon la police, au cours d’une soirée arrosée, un ancien professeur a assassiné son interlocuteur lors d’une dispute sur l’importance des genres littéraires.

Au cours d’une soirée arrosée, un ancien professeur de la région de Sverdlovsk a tué son interlocuteur lors d’une dispute sur l’importance des genres littéraires, annoncent les enquêteurs de la région.

Selon les enquêteurs, dans la nuit du 20 janvier, l’homme buvait des verres avec un ami âgé de 67 ans dans l’appartement de ce dernier dans la ville d’Irbit. La dispute portait sur la prééminence d’un genre littéraire – la prose ou la poésie – par rapport à l’autre.

Le propriétaire de l’appartement déclarait que seule la prose est de la vraie littérature, alors que son invité, enseignant de formation et ancien professeur, défendait la poésie dans cette dispute.

« La dispute littéraire s’est rapidement transformée en un conflit tout à fait banal, et l’amateur de la poésie, âgé de 53 ans, a tué son adversaire avec un couteau. Immédiatement après l’incident, il a fui », informe le communiqué.

Finalement, les policiers ont arrêté l’homme qui se cachait chez un ami dans le village Malakhovo dans les environs d’Irbit. L’ex-professeur risque jusqu’à 15 ans d’emprisonnement, il demeure sous arrestation.

Source : RIA Novosti

 

Découvrez notre rubrique littéraire Lire la Russie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.