Rosatom va construire une centrale nucléaire en Finlande

La corporation nationale russe de l’énergie nucléaire (Rosatom) a signé un contrat de construction de la centrale nucléaire Hanhikivi-1 en Finlande. Cela a permis à cette société d’élargir son carnet de commandes étranger jusqu’à 74 milliards de dollars. La centrale nucléaire sera construite par Rosatom à Pyhäjoki (Finlande), sur le modèle des réacteurs russes.

De plus, la filiale étrangère de Rosatom, Rosatom Overseas, est devenue actionnaire à hauteur de 34% de la société Fennovoima, maître d’ouvrage de cette centrale nucléaire. Le combustible nucléaire pour la future centrale sera fourni par TVEL, une autre filiale de Rosatom.

La valeur de la part de Rosatom dans la société Fennovoima est estimée à hauteur de 2,4 milliards de dollars. Rosatom compte obtenir ce montant auprès du Fonds de prospérité nationale, l’un des fonds de réserve du budget fédéral russe. Les ressources de ce fonds visent à cofinancer l’épargne retraite des Russes ainsi qu’à équilibrer (combler le déficit) du budget du Fonds de retraites de la Fédération de Russie. Pourtant, la décision concernant l’attribution de ce montant n’est pas encore prise. Le délai du transfert de fonds pour rachat des parts de Fennovoima expire en février 2014. Au même moment, sera prise la décision finale concernant l’investissement dans ce projet.

Rosatom était considéré comme un des favoris pour construire la centrale nucléaire Hanhikivi-1 de puissance d’environ 1,2 gigawatts à Pyhäjoki, au nord-ouest de la Finlande. En avril 2013, les autorités de ce pays ont proposé à la corporation nationale russe d’entamer des négociations autour de ce projet. Le français Areva et le japonais Toshiba étaient également en compétition pour ce contrat. 

Lisez plus sur le secteur nucléaire russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.