Khodorkovski peut être visé par une nouvelle enquête

10 milliards de dollars refont surface dans l’affaire Ioukos. L’ex-patron de Ioukos, Mikhaïl Khodorkovski pourrait faire face à un troisième procès. Ses avocats n’ont aucune information à ce sujet, et les experts doutent du succès de la nouvelle affaire.

Les anciens dirigeants d’Ioukos, notamment Mikhaïl Khodorkovski, pourraient faire face à une nouvelle instruction ; cette fois-ci, elle concerne le blanchiment de 10 milliards de dollars à l’étranger, annonce l’agence Interfax citant une source informée. Notre interlocuteur à l’agence a expliqué qu’une enquête sur le blanchiment d’argent est en cours. « Le statut procédural de Khodorovski dans cette affaire n’est pas encore déterminé, pour le moment il n’est cité ni comme accusé ni comme suspect, mais ce n’est qu’une question de temps », a-t-il ajouté.

Le procureur général adjoint de Russie Alexandre Zviaguintsev a confirmé  que « Mikhaïl Khodorovski et plusieurs autres personnes sont au cœur de plusieurs enquêtes criminelles qui pourraient être portées devant la justice ».

Par ailleurs, une vaste amnistie est en préparation en Russie, en commémoration du 20eanniversaire de la Constitution qui aura lieu le 12 décembre. Le président Vladimir Poutine a confirmé la nécessité de cette amnistie. La Douma doit étudier le projet de loi sur l’amnistie. Toutefois, le président a précisé que « l’amnistie ne pourra s’appliquer aux auteurs de crimes graves ».

Le procureur général adjoint Alexandre Zviaguintsev n’a pas fait de commentaires sur l’éventuelle amnistie de Mikhaïl Khodorkovski vendredi dernier, mais a précisé que l’ancien copropriétaire de Ioukos purge une peine pour des crimes graves. Les avocats de Mikhaïl Khodorkovski ne sont pas informés d’éventuelles nouvelles instructions à l’encontre de leur client. Le représentant de la Commission d’enquêtes Vladimir Markine s’est également abstenu de tout commentaire à ce sujet. Le politologue Leonid Radzikhovski estime qu’un troisième procès contre l’ancien patron de Ioukos est peu probable, car le délai de prescription pour tous les crimes économiques est dépassé.

Mikhaïl Khodorkovski et son associé Platon Lebedev sont en détention depuis 2003. Conformément à la deuxième condamnation, prononcée en 2010 dans l’affaire de blanchiment d’argent, Lebedev doit être libéré dans 145 jours et Khodorkovski dans 260 jours.

Article complet publié sur le site de Kommersant

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies