Moncler est prêt pour l’hiver russe

La chaîne de prêt-à-porter Moncler a décidé de faire son entrée sur le marché russe. Elle ouvrira son magasin pilote dans le centre de Moscou, rue Stolechnikov, où d’autres grandes marques de luxe ont déjà pignon sur rue.

Moncler, d’après le magazine Kommersant, a signé pour un bail de 150 mètres carrés. L’information, toutefois, n’a pas encore été confirmée officiellement.

D’après les estimations de Svetlana Yarovaya, responsable du street retail (pas-de-porte) chez Jones Lang Lasalle, la gestion du premier magasin pilote de Moncler en Russie peut représenter un coût annuel de 0,9 à 1,2 millions de dollars.

Mme Yarovaya n’exclut pas un niveau de vente élevé en phase initiale : « Il y a longtemps que cette marque est attendue en Russie, la clientèle de chez nous la connaît par la fréquentation des magasins européens ».

Moncler a été devancé dans sa décision de travailler en mode autonome en Russie par des marques comme Prada et Gucci. Auparavant, ces vendeurs de luxe collaboraient avec le groupe Mercury qui les représentait dans le pays à titre exclusif. Désormais, les deux chaînes gèrent leurs baux en direct.

En 2012, selon Daria Yadernaya, représentante d’Esper Group, le chiffre d’affaires du marché du luxe a augmenté de 13% pour atteindre les 7,67 milliards de dollars. Mais, à terme, les vendeurs de luxe ne devraient pas compter sur une flambée des ventes au sein du marché russe.

« Dans le segment du haut de gamme, prévient Mme Yadernaya, le pic de saturation sera atteint dans les prochaines années. » En outre, la clientèle de Russie préfère de plus en plus faire ses achats vestimentaires à l’étranger : le chiffre des marchandises détaxées a dépassé 1,5 milliard de dollars l’année passée.

Source : kommersant.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies