La chorale de Perm « Mlada » chantera en Belgique

Du 4 au 7 octobre prochain, la chorale « Mlada » de Perm représentera la Russie dans le cadre du 12ème concours international de chorales de Maasmechelen (Belgique). Les chanteurs de Perm seront en compétition avec des chorales venues d’Allemagne, de Finlande, de Lettonie, de Slovénie, du Venezuela, de la république Tchèque et des Pays-Bas.

« Mlada » est en lice dans deux catégories : « chorale mixte » et « chorale unisexe », dans laquelle une chorale indépendante fera se produire un groupe d’artistes masculins pour la première fois dans l’histoire des concours internationaux de chants.

La compétition se déroulera en trois étapes. Durant la première journée du concours, les participants présenteront leurs interprétations du programme obligatoire spécialement élaboré pour le concours de Maasmechelen par le compositeur belge contemporain Martin Slootmaekers, à partir de poèmes de Rudyard Kipling et qui n’a donc jamais été interprété auparavant.

Trois œuvres sont également prévues, correspondant aux exigences du concours en termes de style et d’époque.

La seconde étape de la compétition sera composée de performances en solo des différents ensembles.

La troisième et dernière étape verront les différentes chorales interpréter à l’unisson des chansons traditionnelles de leurs pays respectifs ainsi que deux compositions de styles variés.

La chorale « Mlada » entend présenter aux membres du jury une œuvre populaire du répertoire de Léonid Outesov : « le bateau à vapeur »  ainsi qu’une version jazz de la composition « Battle of Jericho ». La chanson traditionnelle qui sera interprétée par la chorale russe est : « Lutchinouchka ».  

D’après le directeur artistique de la chorale de Perm, Olga Vygouzova : « la difficulté de cette compétition réside dans l’interprétation d’œuvres de styles très variés, allant des chansons traditionnelles et des cantiques spirituels médiévaux à la musique de chorale contemporaine professionnelle, ce qui constitue un défi très stimulant pour notre ensemble ».

Source : Culture.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.