Arctic Sunrise : deux interpellés placés en détention provisoire pour deux mois

Un tribunal de la ville russe de Mourmansk (nord) a placé en détention provisoire un militant de Greenpeace et un photojournaliste interpellés dans le cadre de l'affaire Arctic Sunrise, rapporte jeudi le correspondant de RIA Novosti sur place.

Conformément à la décision du tribunal, le militant de Greenpeace Roman Dolgov et le photographe Denis Siniakov resteront en détention au moins jusqu'au 24 novembre.

Des militants de Greenpeace, qui se trouvaient à bord du brise-glace Arctic Sunrise battant pavillon néerlandais, ont essayé le 18 septembre dernier d'escalader la plateforme pétrolière Prirazlomnaïa de Gazprom, en mer de Petchora. Les gardes-frontières russes ont effectué des tirs de sommation pour contraindre le capitaine de l'Arctic Sunrise à couper ses moteurs. Suite au refus du capitaine, les gardes-frontières ont pris jeudi soir le contrôle du brise-glace via un hélicoptère.

Mardi 24 septembre, l'Arctic Sunrise a été remorqué dans le port de Mourmansk, où les membres de l'équipage, une trentaine d'écologistes originaires de 16 pays, ont été interpellés. Le Comité d'enquête russe a engagé à leur encontre une enquête pour « piraterie ».

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies