Un millier de Caucasiens combat en Syrie

Selon les informations des mass média arabes, on compterait en Syrie 1000 combattants venant de Tchétchénie et des autres républiques du Caucase. A Alep, ils formeraient déjà tout un bataillon du nom d'« Al Moukharidjin ». Selon le journal Al-Quds Al-Arabi basé à Londres, les guerriers seraient commandé par le tchétchène Abou Abdourakhman.

Ces informations diffèrent fortement avec les données officielles sur le nombre de Tchétchènes et des autres Caucasiens combattant en Syrie. En juillet, lors de la réunion des dirigeants des services secrets, le directeur du FSB, Alexander Bortnikov, estimait lui à 200 personnes le nombre de ressortissants de la Fédération de Russie prenant part au conflit syrien.

Un an auparavant, le président tchétchène Ramzan Kadyrov avait nié catégoriquement la présence de Tchétchènes sur le territoire syrien. En juillet 2012, il avait démenti l'information parue dans les média selon laquelle des ressortissants de sa république étaient membres de l'opposition armée syrienne, appelant cela de la « falsification ». Six mois plus tard, une vidéo mise en ligne montrait des guerriers syriens qui affirmaient avec fierté combattre main dans la main avec des citoyens russes. En juillet dernier, sur une autre vidéo présentant l’exécution d'un prêtre catholique, on pouvait entendre des voix russes s'échapper du groupement de soldats.

Tous les articles sur la guerre en Syrie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies