Poutine est prêt à rencontrer des représentants de la communauté LGBT

Le président russe Vladimir Poutine se tient prêt à rencontrer des représentants de la communauté LGBT mais, jusqu’au aujourd’hui, ils n’ont pas pris l’initiative de cette rencontre. Le chef d’Etat a assuré que les droits des minorités sexuelles en Russie sont respectés.

« Si quelqu’un d’eux veut me rencontrer, je me tiens à leur disposition mais, pour le moment, personne n’a pris l’initiative. Nous avons beaucoup de groupes différents, beaucoup d’organisations, d’associations de toute sorte. En règle générale, je rencontre tout le monde qui demande à me rencontrer et propose de discuter d’un problème qu’il considère important. Pour le moment, je n’ai pas reçu de telles propositions. Pourquoi pas ? », a dit Poutine dans une interview à la Première chaine russe et à l’agence américaine Associated Press.

« Je vous assure que je travaille avec ces gens-là, je leur remets parfois des médailles et autres décorations pour récompenser leurs réalisations dans des domaines différents. Nous avons des relations tout à fait normales et je n’y vois rien de particulier. Il paraît, par exemple, que Piotr Ilitch Tchaïkovski était homosexuel, pourtant ce n’est pas pour cela que nous l’aimons mais parce que c’était un grand musicien et nous aimons tous sa musique. Et alors ? Il ne faut pas faire une montagne d’un rien, dans notre pays, il ne se passe rien de grave et d’effrayant », a affirmé le chef de l’Etat russe.

Il a souligné que les représentants des minorités sexuelles sont des citoyens de la Fédération de Russie à part entière, qui ont les mêmes droits que les autres.

« Chez nous… les gens ayant une orientation sexuelle non-traditionnelle ne sont pas discriminés ni au niveau professionnel, ni au niveau des salaires, s’ils accomplissent des réalisations remarquables dans des domaines artistique ou professionnel, ils ne sont pas discriminés au niveau de la reconnaissance de leurs résultats de la part de l’Etat. Je veux dire que des médailles et autres décorations leur sont décernées », a noté Poutine.

Le président a également confirmé que le port des signes symbolisant l’appartenance aux minorités sexuelles, y compris des signes de l’arc-en-ciel, ne sera pas considéré comme un délit.

Source : RIA Novosti

 

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Commentez, réagissez ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies