Une ligne à grande vitesse reliera Moscou à Krasnoïarsk

La ligne ferroviaire à grande vitesse qui doit relier Moscou à Kazan, pourrait être prolongée jusqu'à Krasnoïarsk (Sibérie), a déclaré mercredi le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion consacrée à la création de lignes à grande vitesse en Russie.

« La ligne Moscou-Kazan n'est que le premier pas. Elle peut devenir un secteur pilote d'une ligne ferroviaire reliant les régions de la Volga à l'Oural. On peut même prolonger la ligne jusqu'à Krasnoïarsk, si cela présente des avantages économiques », a indiqué M.Poutine.

« La plupart des participants à la réunion estiment que les coûts de construction d'une ligne de grande vitesse (de 141 à 200 km/h) et d'une ligne de très grande vitesse (de 200 à 400 km/h) sont presque les mêmes. On a alors opté pour une ligne de très grande vitesse », a pour sa part annoncé le ministre russe des Transports Maksim Sokolov.

La construction de la ligne permettra de réduire le temps de trajet Moscou-Kazan de 11 heures et demie à 3 heures et demie. Cette ligne à grande vitesse générera un trafic de l'ordre de 7,4 millions de voyageurs par an d'ici 2019, selon les Chemins de fer de Russie (RZD).

A l'heure actuelle, le train le plus rapide en Russie est le Sapsan. Développé conjointement par Siemens et RZD, il  roule à 250 km/h en moyenne sur un secteur long de 180 km entre Moscou et Saint-Pétersbourg. Mais sa vitesse sera progressivement portée à 330 km/h après la construction de voies autonomes. Outre la ligne Moscou-Saint-Pétersbourg, le Sapsan relie également la capitale russe à Nijni-Novgorod (Volga). Il devrait à terme desservir la ville de Sotchi.

Source : RIA Novosti

Lisez plus sur les chemins de fer en Russie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.