Snowden a reçu l’autorisation de quitter la zone de transit de l’aéroport Cheremetievo

Le service fédéral de migration (SFM) de Russie a délivré à l’ancien collaborateur de la CIA Edward Snowden les documents nécessaires à la sortie de la zone de transit de l’aéroport moscovite Cheremetievo, a annoncé RIA Novosti, citant une source propre.

L’interlocuteur de l’agence prétend que le certificat de Snowden a été délivré le jour-même où il a déposé une demande d’asile, et que, si les douaniers n’ont pas d’objection, l’Américain peut librement quitter la zone de transit. La demande d’asile à la Russie a été déposée le 16 juillet.

Selon une source d’Interfax à Cheremetievo, Snowden a quitté sa chambre personnelle de la zone de transit de l’aéroport, y a récupéré ses affaires, mais n’a pas encore quitté la zone-même. L’interlocuteur de l’agence, au courant de la situation, a déclaré que l’Américain quitterait la « zone stérile » dans les prochaines heures, après une rencontre avec l’avocat Anatoli Koutcherena au cours de laquelle le juriste devrait remettre le certificat du SFM à Snowden.

Plus tôt, Koutcherena a expliqué que Snowden planifiait de s’installer en Russie et d’y trouver un emploi dans le cas où il y trouverait refuge.

Edward Snowden se trouve dans la zone de transit de Cheremetievo depuis la fin du mois de juin 2013. Le département d’État des Etats-Unis a annulé son passeport américain, et l’ancien collaborateur de la CIA ne pouvait pas quitter Moscou pour d’autres pays où on lui a déjà promis le statut de réfugié politique. Aux Etats-Unis, Snowden est poursuivi pour la divulgation d’informations secrètes concernant la surveillance de communications téléphoniques et internet privées. L’Américain risque, dans son pays, la prison à vie voire la peine de mort.

Source : Lenta.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.