Snowden a reçu l’autorisation de quitter la zone de transit de l’aéroport Cheremetievo

Le service fédéral de migration (SFM) de Russie a délivré à l’ancien collaborateur de la CIA Edward Snowden les documents nécessaires à la sortie de la zone de transit de l’aéroport moscovite Cheremetievo, a annoncé RIA Novosti, citant une source propre.

L’interlocuteur de l’agence prétend que le certificat de Snowden a été délivré le jour-même où il a déposé une demande d’asile, et que, si les douaniers n’ont pas d’objection, l’Américain peut librement quitter la zone de transit. La demande d’asile à la Russie a été déposée le 16 juillet.

Selon une source d’Interfax à Cheremetievo, Snowden a quitté sa chambre personnelle de la zone de transit de l’aéroport, y a récupéré ses affaires, mais n’a pas encore quitté la zone-même. L’interlocuteur de l’agence, au courant de la situation, a déclaré que l’Américain quitterait la « zone stérile » dans les prochaines heures, après une rencontre avec l’avocat Anatoli Koutcherena au cours de laquelle le juriste devrait remettre le certificat du SFM à Snowden.

Plus tôt, Koutcherena a expliqué que Snowden planifiait de s’installer en Russie et d’y trouver un emploi dans le cas où il y trouverait refuge.

Edward Snowden se trouve dans la zone de transit de Cheremetievo depuis la fin du mois de juin 2013. Le département d’État des Etats-Unis a annulé son passeport américain, et l’ancien collaborateur de la CIA ne pouvait pas quitter Moscou pour d’autres pays où on lui a déjà promis le statut de réfugié politique. Aux Etats-Unis, Snowden est poursuivi pour la divulgation d’informations secrètes concernant la surveillance de communications téléphoniques et internet privées. L’Américain risque, dans son pays, la prison à vie voire la peine de mort.

Source : Lenta.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies